~† kuroshitsuji †~
Hey toi ? T'es nouveau par ici ? tu ne sais pas que ces rues sont dangereuses ? Tu ferais mieux de retourner d'où tu viens, si tu n'es pas assez préparer pour affronter cette dure réalité.Le monde n'est plus celui que tu connais, ici ne crois pas être le plus puissant, où tu tomberas sur de gros ennuis. Gravelir les échelons, et arriver à s'en sortir, c'est sûr que c'est ce que tout le monde recherche, mais est-ce bien une raison pour écraser les autres autours de toi ?
RèglementGroupesFiches PersosDemandes de rpsRps spéciauxJeux & Discussions
A savoir
27/09/2017 - Mise à jour du design
# Seconde information rapide...
Contexte
Londres, 19e siècle. Les humains sont décidément bien querelleurs... pourrait-on se dire. Ils ne cessent de chercher le pouvoir pour s'entre tuer et sont même parfois prêt à vendre leur âme pour arriver à leurs buts... Les créatures de l'ombre et de la lumière ont toutes un point de vue sur la question : les humains sont sacrément incompréhensibles. Mais il y a une chose qu'ils comprennent bien : détourner le Monde à leur image, idyllique ou.. cauchemardesque. Ils croient pouvoir s'ignorer, faire route seuls, ou pactiser avec quelqu'un qui restera à leur côtés jusqu'à la concrétisation de leur but, ou mort, mais tous, un moment ou un autre, finissent par se croiser sur la route. C'est irrémédiable. Serez-vous un Noble, un simple humain, honnête ou malin, malveillant ? un fier Démon aux sombres idées, capable de se sortir de n'importe quelle situation et vivant parmi les humains ? un Ange anonyme rêvant de Monde Parfait et de Recommencement ? un Shinigami sérieux, dérangé, qui doit se fondre dans la masse ou alors un Autre clandestin, au psychologique animal ou humain..? Chaque créature doit faire des choix pour atteindre ses buts, car d'autres pourraient saisir la chance à leur place... Chacun ses intérêts... et un conseil : ne croyez pas pouvoir ignorer les autres créatures sur votre chemin...
Evénements
Hey toi ? Tu ne sais pas la nouvelle en ville ? Des expériences scientifiques ont été faites, et certains morts peuvent revenir à la vie! Glauque ! Mais non c'est pas vrai, c'est qu'une rumeur ... t'imagines des maccabés vivre parmi nous ? n'importe quoi ... pas vrai ? C'est une blague ?
CHECKMATE
are you the king or a knight ?

Partagez
 

 Conflits d’Intérêts [PV Grell] +18 warning [FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3637
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
Grell stucliff
Conflits d’intérêts

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le rouquin sourit, s’il aimait jouer les vierges effarouchée, il était loin d’en être une. Même si rares étaient ceux qui connaissaient ses petites habitudes. Bien sûr, il ne jouait pas au gigolo, mais au bout d’un moment, séduire ne suffit plus. Et puis, il faut bien se faire plaisir de temps à autre. Attendre le prince charmant n’est pas synonyme de chasteté.

Et ce qu’il aimait particulièrement, c’était le moment où sa proie s’abandonnait à lui. Il n’avait jamais rencontré quelqu’un qui le satisfasse. Qui le traite comme il en rêvait parfois la nuit. Alors il menait la danse, comme lorsqu’il travaillait, le rouge était capable d’aller très loin et finissait presque toujours par réussir à obtenir cette lueur, cet abandon dans le regard de ses partenaires. Qu’il s’agisse de ses clients pour la mort, où de ses partenaires d’un soir.

C’était ça l’amour. Tout simplement. Réussir à faire céder l’autre, à l’amener au point où il nous laisse maître de son corps, de sa destinée. Cela provoqua des frissons dans son échine alors que son ventre se contractait d’anticipation.

Le blondinet retira sa main, laissant libre accès au shinigami. Il prenait son temps, ne ratant rien du spectacle qui s’offrait à lui. Même si l’armoire n’était vraiment pas l’endroit le plus approprié pour ce genre de loisir.

“Attends... je ...”

Un soupir s’échappa des lèvres peintes, pour se perdre dans le creux de son oreille. Reculant légèrement son visage, il le jaugea, cherchant à comprendre ce qu’il voulait. En le voyant s’agiter contre lui, cherchant à se dévêtir une lueur malsaine traversa le regard du rouquin qui s’empressa de l’aider, sauf qu’il ne s’occupa pas du haut mais plutôt du pantalon, déjà ouvert qu’il tenta de faire glisser sur le sol.

« Très bonne initiative… »

Ses lèvres restent près de l’oreille, sages alors qu’il ne fait rien pour se reculer. L’avantage de l’endroit c’est que sa proie ne peut pas vraiment fuir. Et qu’à chaque mouvement, leurs corps soient obligés de se frôler, quand ce n’est pas être complétement l’un contre l’autre. Il sentait le souffle de l’autre s’accélérer, son malaise grandissant. Allons bon, qu’il ne lui fasse pas le coup de perdre conscience, car il aurait vite fait de le ranimer, à sa façon.


Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Tueur en série
Contenu de ton sac: :
Messages : 81
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille de personnage
relations ♥:
Michael Perry
Conflit d'Intérêts
We're broken people now
We're burning out
So cold I'm bleeding now now now
••••

«Très bonne initiative ...»

Sa respiration se faisait de plus en plus erratique, il n’arrivait pas à reprendre son souffle dans ce torrent de sensation. Et surtout au fond de cette armoire oppressante, collé à un autre homme. Une fois qu’il termina de se découvrir, il poussa sur le côté ses affaires, sentant que son partenaire s’était occupé de son pantalon sans se détacher de lui, restant tout contre son oreille. Il prit un instant le temps de reprendre une meilleure position, venant fermer les yeux tout en resserrant un peu ses cuisses contre lui. Nu il se sentait un peu plus à l’aise, bien qu’il était totalement à sa merci.

Dans cet environnement si exigu, il se rassura en se disant qu’il ne pourrait sûrement pas prendre le temps de bien le regarder, ni de voir ses cicatrices sur son torse. Ses mouvements les avaient encore plus rapprochés. Il ne sait pas s’il avait fait exprès du coup de rester collé à lui pendant l’opération. Tout cela étant que ça avait fonctionné...

Ce corps contre lui encore habillé était un cadeau. Il ne se laissait que très peu aller au contact, du moins lorsqu’il ne portait aucun masque. Voilà par deux fois aujourd’hui qu’il était envahi de ces émotions, il y avait déjà cédé la première fois dans cette rue, même s’il l’avait fait seul. A présent il était accompagné, quelqu’un d’autre le touchait. Il le laissait faire à sa guise, ignorant la manière pour procéder.

« Vous ... ne le direz à personne ... pas vrai ?»

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3637
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
Grell stucliff
Conflits d’intérêts

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Enfin, ce corps nu contre lui, son souffle sur sa peau. Sa main se retrouve prisonnière de ses jambes, allons bon, il ne veut plus le laisser partir maintenant. Attendrissant. Son regard vert parcourt le peu qu'il peu voir, appréciant la musculature, le torse. Certes l'armoire est sombre mais il compte bien profiter du peu qu'on lui accorde. Un jour peut être qu'il aura l'occasion de le voir à la lumière du jour. Pour l'instant c'est bien suffisant. Même s'il ne peut apprécier les détails de sa peau.

Mais puisqu'il ne peut pas voir, alors il touchera. D'ailleurs c'est ce qu'il fait déjà, avec son torse, sa main qui n'est pas occupée par ce lent mouvement entre ses cuisses. Souriant, il effleure un téton, un muscle. Il aurait envie de s'accrocher à son cou et de...mais l'autre n'est pas prêt. Et puis dans l'armoire ce n'est pas forcément évident de donner libre cours à ses fantasmes.

« Vous ... ne le direz à personne ... pas vrai ?»

Oh, son inquiétude fait sourire. Il vient lui caresser la joue, tendrement. A qui le dire de toute façon...Un léger rire s'échappe de ses lèvres alors qu'il se laisse glisser contre lui, pour finir à genoux. Il expose son visage de cette manière, un coup est très vite arrivé. Mais il a confiance. Pour l'instant.

« Je ne vais rien pouvoir dire pendant un moment. »

Mutin il vient lécher le haut de sa cuisse, avant de l'embrasser du bout des lèvres, laissant une trace rouge à cet endroit. Espérant qu'il pense à s'appuyer sur le fond de l'armoire. Qu'il lui tombe dessus ne serait vraiment pas convenable. Et puis ce serait dangereux.

Finalement, il vient accompagner les mouvements de sa main de ses lèvres. Il se doute que les choses iront très vite, mais c'est justement ça qui l'intéresse. Qu'est-ce que va faire ce petit homme une fois qu'il se sera rendu compte qu'il s'est fait toucher par un autre. Colère ? Honte ?



Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Tueur en série
Contenu de ton sac: :
Messages : 81
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille de personnage
relations ♥:
Michael Perry
Il se sentit parcourir d'un frisson, à l'instant où l'autre éffleura son torse de ses doigts, sans qu'il ne sache toujours si c'était une bonne ou une mauvaise chose. Michael regarda ces yeux verts qui le fixaient alors qu'il était entrain de lui caresser sa joue pour le rassurer. Même s'il lui affirma qu'il ne dirait rien, parce qu'il ne pourrait plus parler, l'allusion le fit rosir les joues. Il pensait avoir compris, mais ce n'était pas certain … Michael se mordit la lèvre avant de le regarder faire avec ses lèvres.

C'était trop. Bien trop pour lui, il se sentait à la fois effrayé et excité. Il savait que c'était mal... pour lui c'était pire que de tuer un homme. Et pourtant, la sensation était presque plus délicieuse. Sa main rejoignit les cheveux du rouquin, le poussant légèrement.

"Attends... attends je … le canapé sera mieux..."

Sa gorge se faisait de plus en plus serrée, si bien qu'un instant il cru que sa voix était monté d'une octave, presque suppliante. Son visage était encore plus rouge. Il essaya de se dégager en le prenant par le bras avec lui. En sortant de l'armoire, la température contrastait énormément. Il n'avait pas de quoi vraiment chauffer la pièce l'hiver... il se laissa basculer avec lui sur le canapé, espérant qu'il n'aurait pas à attendre trop longtemps qu'il revienne contre lui. Car il y avait de quoi refroidir quelques ardeurs.

"Est ce que … je … je peux te toucher ?"

Michael avait du mal à le regarder en face. Tout ceci lui rappelait trop Matthias. Même si rien de tout ceci ne s'était jamais vraiment passé, il en avait encore les souvenirs. Des visions qu'il avait du mal à se débarasser... de lui enfant se faisant attoucher comme il avait été entrain de le faire. Ou des choses qu'on lui avait demandé de faire.

C'était vraiment pécher, que de ressentir ce plaisir avec un autre homme. Il se sentait sale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3637
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
Grell stucliff
Conflits d’intérêts

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Est-ce que c'était sa première fois ? Peut-être, en tout cas, cela devait faire un moment que cette créature n'avait pas eu d'attention. Le shinigami pouvait en mettre sa main à couper. Il prenait son temps, essayant de contrôler ses pulsions et ses gémissements de gourmandise. Parfois son côté expressif était vraiment handicapant...

Lorsqu'il sentit la main dans ses cheveux, il espéra un moment. Qu'il les tire, qu'il le brutalise, que l'homme en lui martyrise la femme à genou face à lui. Mais non, il fallait attendre. Attendre...pourquoi ? Qu'ils se connaissent mieux ? Voyons, ils n'étaient dupes ni l'un ni l'autre.

"Attends... attends je … le canapé sera mieux..."

Aah...Oui, le canapé. Moins exotique que l'armoire mais plus propice à leur activité. Il nota ses joues rougies, son envie, la prise sur son bras le rassura. Au moins il n'allait pas le mettre à la porte maintenant. Déboutonnant sa chemise, le rouge frissonna face à la température ambiante. Finalement l'armoire ce n'était pas si mal. Enfin...il vient s'installer au dessus de lui, déboutonnant sa chemise.

"Est ce que … je … je peux te toucher ?"

Le sourire de Grell n'avait rien d'amical, il se penche au dessus de lui, venant souffler dans le cou de l'autre.

« Tu peux faire ce que tu veux darling~ Absolument tout. »

D'ailleurs il en brûlait d'envie. Sentir les mains d'un autre sur lui, ses caresses. Il observa son visage, sentant la gêne encore alors qu'ils en avaient clairement envie l'un et l'autre. Mordillant sa carotide le shinigami laissa échapper un gémissement presque inaudible dans un souffle, frottant son bassin contre la virilité de son partenaire. Il avait tellement envie...



Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Tueur en série
Contenu de ton sac: :
Messages : 81
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille de personnage
relations ♥:
Michael Perry
Il n’y avait pas poêle directement dans la pièce pour la chauffer, ni même de quoi allumer la moindre cheminée. Autant dire qu’à cette période de l’année. Autant dire qu’à cette période de l’année, il n’était pas non plus très souvent dans sa planque, bien trop vétuste et froide, ou alors très bien habillé, et pas nu comme il l’était à cet instant. Il cru un instant qu’il finirait sans doute frigorifié si son partenaire tardait à venir le réchauffer, mais il ne mit pas très longtemps à venir s’allonger sur lui, commençant à son tour à se déshabiller. Le prévenir qu’il faisait assez froid n’était peut-être pas nécessaire. Et si par mésaventures ils ne le supportaient plus, il y avait bien sa couverture abandonnée au bout du canapé.

Michael voulait prendre son temps, essayer de s’adapter à ce genre de situation, qui la dernière fois qu’il y avait été confronté s’était soldé par un véritable échec. Il le savait d’avance, qu’il n’était pas à la hauteur. Qu’il n’arriverait pas à satisfaire, malgré toute sa bonne volonté. Prendre sans pouvoir donner en retour… est ce que le shinigami pourrait vraiment le supporter ? Non, il devait sans doute encore une fois recommencer, essayer d’apprendre. Cette fois il était face à un homme… pas vrai ? Il devait donc fonctionner comme tel.

« Tu peux faire ce que tu veux darling~ Absolument tout. »

Pourtant, avant même de pouvoir préparer quoi que ce soit, et de tenter quelque chose, il sentit le rouquin prendre les devants, rejoindre son cou et le mordiller, gémir contre lui en démarrant une friction au niveau de leur deux bassins. L’envie se mêla encore une fois avec l’appréhension, sans qu’il ne puisse rien y faire. Il tourna sa tête vers la porte en portant une main devant son visage, autant pour étouffer ses bruits que cacher son expression. Personne ne devait entendre … ou les surprendre.

Il amena finalement une main timide sur le torse de Grell, sachant que sa chemise serait surement ouverte maintenant, cherchant à en dessiner les contours pour s’y habituer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3637
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
Grell stucliff
Conflits d’intérêts

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Partout dans Londres des bambins peinent à trouver le sommeil, des adultes sont en train de terminer la bouteille de champagne qui leur a coûté une bonne partie de leur salaire, tout ça pour quoi ? Pour une fête dont la moitié ne connaissent pas vraiment l'origine et la signification. Mais ils sont heureux. Ils sont ensemble.

Quelque part dans Londres, une silhouette est assisse sur le toit de la tour de Londres, observant les étoiles de dessous sa frange, insensible aux éclats de joie et autres manifestation de cette nuit particulière. A ses côtés une petite boite en bois, fermée. La silhouette laisse sa main parcourir délicatement la plaque ornant le dessus de la boite avant de s'allonger sur le toit, insensible à la fraîcheur de la nuit ainsi qu'aux fines gouttes de pluie qui tombent en silence.

Ailleurs, sur un canapé, deux hommes sont en train de se découvrir. L'un aux longs cheveux rouge, semblant beaucoup plus empressé que l'autre. Peut être parce que, comme dans les histoires, quand le soleil se lèvera l'histoire sera terminée. Autant faire en sorte que ce moment soit inoubliable. Comme lorsqu'il a échangé son premier baiser avec le démon aux cheveux sombres. Il avait fini par y croire, vraiment, que quelque chose était possible entre eux. Qu'il avait enfin réussi à trouver un partenaire qui voulait de lui. Mais une nouvelle fois la réalité l'avait rattrapé. Le laissant une nouvelle fois seul et désemparé.

L'ambiance était loin d'être torride et l'on pouvait voir des petits nuages de buée s'échapper des lèvres peintes du shinigami lorsqu'il respirait. Sa chemise ouverte laissait apparaître un torse galbre, blanc comme neige et l'on pouvait sentir les côtes si l'on y prêtait attention. Le rouquin tenait à avoir une ligne irréprochable.

Il tenta de calmer ses ardeurs, notant que l'autre ne le regardait pas. Peut-être parce qu'il ne voulait pas se rendre compte de la situation. Il ne fallait plus qu'il s'emballe mais ce n'était pas une raison pour faire les choses à la manière des rombières qui passaient leur temps à s'étendre sur n'importe quelle couche. Il valait mieux que ça.

Laissant la main, froide (comme tout le reste) parcourir son torse, le rouquin soupira, sa tête toujours nichée au creux du cou de l'autre. D'un main il vînt caresser les cheveux blonds, savourant leur douceur alors qu'il enfonçait légèrement les dents au niveau de la carotide, faisant perler le sang qu'il s'empressa aussitôt de faire disparaître à petit coup de langues.



Codage par Libella sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Tueur en série
Contenu de ton sac: :
Messages : 81
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille de personnage
relations ♥:
Michael Perry
Il n'y avait pas de quoi avoir honte. Tout ceci était parfaitement naturel. Deux êtres se rejoindre pour ne faire qu'un. Naturel, peut-être pas quand on savait qu'ils étaient deux hommes. Il ne s'était à vrai dire jamais posé la question, à savoir si deux mâles consentant était quelque chose d'interdit. La loi et la morale était en tout cas clair là dessus. La bible également. Mais est ce que c'était réellement de repenser à cette éducation religieuse qui de toute manière dans sa mémoire avait été entachée par de très mauvais "faux" souvenirs. Mémoire qui en cet instant où le rouquin osa ouvrir sa chair de ses dents commença à raviver en lui de très mauvaises réactions. Le sang. Les morsures dans ce cou. Les marques laissées sur son jeune corps. Sa main sur le torse de son partenaire se firent de plus en plus fébriles. Combien de fois se souvenait-il qu'on l'avait déjà mordu ainsi, juste pour les plaisirs des sens...

Non. Tout ceci avait été d'une pure invention. Il devait se défaire de ces impressions. Être plus fort que la suggestion. Combattre ce que cet ange voulait qu'il pense. Mais il était bien trop faible pour y résister. Et sans qu'il n'arrive à le repousser, Zelus prenait déjà le dessus sur lui.

Ces réactions étaient contradictoires. Lui non plus, n'avait jamais été touché. Du moins par un autre. Et laisser quelqu'un toucher ce corps qu'il chérissait tant, ce n'était juste pas supportable pour lui. D'un geste bref, il remonta la main du mortel jusqu'à la gorge du dieu de la mort, pour le serrer. Sa voix restait la même. Mais le ton était changé.

--

"Tu ne le touches pas ! Non tu ne le touches pas !"

De quel droit. Il osait. Toucher à ton corps parfait, que j'avais perfectionné par ma simple présence. De quel droit avait il la supériorité sur moi! Jamais personne ne te touchera, personne autre que moi. Je t'ai vu le premier. Je me suis battu pour toi. Comment oses-tu ... penser faire ce genre de chose avec un être comme lui ... un macchabée ! C'est ...

"Tu es répugnant!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3637
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
Grell stucliff
L’instant était parfait, enfin….aussi parfait que puisse l’être une salle froide un soir de Noël pour deux être esseulés. Seulement, ce que le shinigami avait occulté alors qu’il profitait enfin de l’étreinte d’un homme, c’était qu’ils n’étaient pas deux. Et non, il y aurait toujours quelqu’un, quelque chose pour venir lui pourrir la vie.

Le vers était dans le fruit et à sa grande déception ce n’était pas son vers à lui.

La main qui venait de lui enserrer la gorge ne calma pas ses ardeurs. Bien au contraire, il n’imaginait pas que l’autre serait entreprenant mais s’il aimait les rapports de force alors tant mieux. C’était toujours plus agréable que d’avoir affaire à une étoile de mer. (Désolé Patrick, mais on t’aime quand même). Seulement, les paroles jetèrent un froid dans la pièce déjà bien refroidie.

Quoi? Qui? Ne pas le toucher? Mais il ne demandait que ça. Ce serait cruel de le laisser dans cet état alors même qu’il allait jusqu’à se cacher pour assouvir ses besoins. Et puis...personne ne donnait d’ordre à Grell Stucliff. Personne.

Il claqua des dents, rageusement à proximité de la veine qui pulsait. Oh comme il aimerait faire couler ce sang, donner une bonne leçon à ce petit crétin qui voulait lui gâcher son cadeau de Noël.
Glissant les jambes de chaque côté de son torse, le shinigami posa les yeux sur le visage de l’homme sous lui, levant un sourcil moqueur. Il avait bien compris qu’il avait affaire soit à un fou, soit à une possession. Et de ce que l’autre avait raconté plus tôt, il n’avait pas vraiment de doute.

“Toucher quoi? ça là?”

Joignant le geste à la parole, il frotta son postérieur contre le membre du faux-ange, un sourire pervers aux lèvres. Après tout, l’autre pouvait bien être jaloux tant qu’il veut, il ne pouvait pas vraiment faire ce qu’il faisait. L’aimer comme on aime quelqu’un. Bien sûr qu’il était en lui..mais pas de la façon dont...enfin bref. Nous allons laisser là les termes techniques.

“D’après ce que j’ai vu c’est un peu de ta faute tout ça non? Et puis...il n’a pas l’air d’être contre un peu de compagnie.”

Répugnant...le mot lui fit l’effet d’une gifle. Violent. Le regard vert pétillant se voilà de colère alors qu’il posa une main autour du cou imitant parfaitement l’autre. Vas-y serre et je sers de la même manière. Et on verra quelle sera la tête qui imitera en premier le bouchon de champagne. Le shinigami où l’entité étrange? Sifflant entre ses dents pointues le rouquin tenta de sa main libre de récupérer son manteau.

“Moi je ne m’insére pas de force chez les autres.”

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Tueur en série
Contenu de ton sac: :
Messages : 81
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille de personnage
relations ♥:
Michael Perry


Conflits d'Intérêts - part 18


Peut-être qu’il va être en colère. Peut-être qu’il va être frustré, de voir que tu ne lui appartiens pas ; je n’en ai rien à faire. Ce n’est pas mon problème. Il est arrivé au mauvais endroit au mauvais moment, et si j’avais su qu’il était dans les parages, crois-moi je n’aurais rien fait. Je ne t’aurais pas encouragé dans cette voie avec moi. Je voulais juste voir, si ça t'intéressait un peu. Je sais que tu le fuis beaucoup, et que je ne te laisse pas faire ça avec d'autres filles d'Eve, mais j'aimerais bien parfois, partager ça avec toi. Expérimenter. Je sais que tu ne te touches jamais. Que tu as honte de ton corps. Mais ce n'est pas grave tu sais. A nous deux on aurait pu s'en sortir.
Mais il a fallu que tu laisses rentrer cette fille dans ta vie. Et maintenant ce suicidé. Que tu laisses aller par des visions du passé qui t’ont contraint à te fermer. Et maintenant. Tu te laisses faire comme un vierge. Alors que tu ne l’es plus depuis longtemps. Pas vrai Michael ? Bien sûr, je sais tout de tes premières fois. Toutes catastrophiques, pour sûr. Tu n’as jamais su y faire avec les femmes. Les hommes encore moins. Sans compter qu’il n’y avait aucun amour là-dedans. Non vraiment, c’est répugnant. Moi je t’aime. Tu sais. Personne d’autre ne le fera à ma place. Oh oui.

Toucher quoi? ça là?

Une larme coule du rebord de ta joue, alors que ce crétin se frotte à toi. Ne te leurre pas. Il ne fait ça que par attirance. Par défis. Tu n'es qu'un objet pour lui. Qu'en sait-il de ce que tu as traversé ? Tu crois qu'il te sauverait la vie, lui, si les choses allaient mal ? Personne ne se sacrifiera pour toi ...
Allez. Maintenant je vais m'occuper de ce problème. Endors toi. Il ne te fera aucun mal. Tu ne sentiras rien. Je te le promet. Je tourne tes yeux vers lui. Ne ressentant plus aucune douleur, trouvant juste que l'air se met à se rarifier dans ton corps.

D’après ce que j’ai vu c’est un peu de ta faute tout ça non? Et puis...il n’a pas l’air d’être contre un peu de compagnie

Ne le casse pas. C'est difficile de réparer un corps humain brisé, tu sais. T'es en colère. Mais la moindre chose que tu feras contre moi, c'est à lui que tu feras du mal.

Moi je ne m’insére pas de force chez les autres.

Un rire s'échappa d'entre tes lèvres. Il pensait vraiment ce qu'il disait ? Il 'était encore plus bête que je ne le pensais.

S'il n'avait pas voulu de moi, jamais je n'aurais pu rentrer. Il y a que les démons pour s'inviter de force. Ne me traite pas comme eux.

Je relâchais tes doigts autour de sa gorge. Tout en continuant à le regarder à travers tes yeux. Je ne ressentais ni le froid, ni la douleur de ton membre contre lui. Et toi non plus d'ailleurs.

Tu devrais t'en aller. Il ne veut plus de toi. Je l'ai convaincu.

Zelus talk in PEACHPUFF
523 words
#Grell #Michael #Zelus #Angel #Shinigami


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3637
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
Grell stucliff

Une larme difficile de connaître la raison de cette larme. Est-ce cet homme qui se rend compte de sa faiblesse face à la créature qu'il a accepté en son sein, incapable maintenant de prendre ses propres décisions, devenu une simple marionnette qui agira à la guise de l'autre jusqu'à ce que les fils ne soient rompus ? Est-ce que le dégoût, le soulagement d'avoir été arrêté à temps ? Est-ce l'ange qui pleure ? Impossible de savoir. Mais une chose était sûre, une chose qui glaça le sang pourtant si chaud du rouquin.

Ce n'était pas une larme de plaisir.

Ne le casse pas...cette remarque a pour effet de faire rire le shinigami, encore et encore. Ne dit-on pas que le rire prolonge la vie ? Bon...Dans ce cas précis c'est un peu inutile. Mais c'est toujours moins humiliant de rire que de pleurer pas vrai ? En colère ? Lui faire du mal à lui ?

Les mots peinent à se frayer un chemin dans l'esprit du dieu de la mort. Alors que la température qui n'était déjà pas bien chaude semble se refroidir encore plus. Avec un peu de chance il va attraper une pneumonie et il pourra rester au lit demain. La journée qu'il venait de passer lui autorisait bien ce petit luxe pas vrai ? Quand enfin il comprend que l'autre demande simplement de ne pas abîmer son jouet les sourcils savamment taillés se lèvent alors que ses lèvres forment un petit o d'étonnement.

Puis lentement, il se baisse frottant sa joue sur celle de l'homme qui aurait du être à lui pour cette nuit, effleurant son oreille de ses lèvres afin d'y souffler.

« - Que ce soit lui ou toi m'importe peu...pourquoi me priverai-je de lui faire du mal ? »

Après tout, il n'était qu'un inconnu de passage, qui s'était joué de lui. Encore un. Alors faire couler un peu de sang serait un juste retour des choses.Mais quelque chose ne lui plaisait pas dans ce qu'il voyait, ce qu'il entendait. C'était injuste. Cette créature considérait l'humain comme une chose, comme sa propriété. On était loin d'une symbiose parfaite.

En parfaite symétrie, il libéra le cou de son étreinte, laissant de belles marques violettes au passage. La colère brillait toujours dans son regard, pouvait se ressentir dans son souffle rapide. Un hochement de tête alors que les longs cheveux venaient masquer son visage alors qu'il se redressait toujours à califourchon au dessus de lui. Ainsi l'homme était consentant. C'était probablement la vérité puisqu'il avait admis au début de leur rencontre être un hybride. Mais dans ce cas il devait se douter que l'ange en lui ne serait pas resté inactif...il était aussi coupable.

« - Toutes les créatures sont semblables. Démon, ange, monstre...pas une pour rattraper l'autre. Tu me parais être bien pire qu'un démon. »

C'est pour ça qu'il n'était pas particulièrement contre les démons, après tout ils n'étaient pas pire que certains hommes. Et c'était pour cette raison aussi qu'il se souciait peu de qui il tuait, tant que le combat était beau, les personnes en général étaient beaucoup plus intéressantes mortes que vivantes.

Colère et déception se disputaient la vedette alors que Grell se mit à sourire. Il fit un clin d'oeil malicieux à l'individu sous lui avant de pointer du doigt divers parties de son corps, le biceps, le torse, le cou, la joue.

« Je ne suis pas certain que sa volonté y soit pour quelque chose. Alors tout ceci t'appartient ? »

Il continua de pointer les différentes parties du corps de l'homme en se reculant peu à peu, descendant le long du corps pour arriver au cuisses, jambes, pied. Un soupir de déception en voyant le Patrick redevenir Bernard l'ermite. Finalement il se releva, enfila son manteau, sans se préoccuper de ses autres vêtements.

« Malheureusement pour toi ; il est impossible de m'oublier. D'autant que j'ai décidé que ceci m'appartient désormais. »


Et vif comme l'éclair Grell dégaina ses petits ciseaux afin de marquer d'un petit S le Patrick de l'homme. Il ne fallait pas jouer avec lui comme ça voilà.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Tueur en série
Contenu de ton sac: :
Messages : 81
Date d'inscription : 28/08/2016

Feuille de personnage
relations ♥:
Michael Perry


Conflits d'Intérêts - part 19


Je ne suis pas certain tu sais, qu'il comprenne réellement la situation. Entre toi et moi, je sais, c'est bien plus compliqué. Il ne suffit pas de l'expliquer avec de simples mots. Et combien même, est ce qu'il serait quand capable de l'accepter. Apparement, ce n'est déjà pas le cas. Il a l'air étonné. Déçu. Tant mieux. Je ne veux pas qu'il tarde. Il a comprit. Il sait qu'il ne faut pas t'approcher. D'ailleurs, il se recule déjà. Et pourtant, je le sens, il a du mal à lâcher prise. Beaucoup de mal. Voilà qu'il revient déjà. Ne peut-il donc pas laisser tomber une bonne fois pour toute. Est ce que le monde est aussi dépourvu d'hommes … je ne crois pas. Il ne te connais pas aussi bien que moi, alors pourquoi ? Ça ne peut pas être uniquement possible uniquement par un corps...pas vrai ? Il ne peut donc pas aller voir ailleurs ?

Que ce soit lui ou toi m'importe peu...pourquoi me priverai-je de lui faire du mal ?

Alors c'est cela ? Il voulait te faire du mal ? Depuis le début ? Il ne cherchait qu'à jubiler de ton malheur ? Se moquer de toi. Il pensait donc réellement pour te manipuler et te détruire à tout prix... quel drôle de passe-temps. Est ce qu'il veut entraîner avec lui tout le monde avec lui, dans la mort ? Il y a des choses que je ne comprend pas encore... peut-être que j'aurais pu, si c'était lui que j'avais habité à ta place... Hmm non. Aucune chance. Toi tu est le seul. Le premier. Mon premier. Les autres peuvent bien périr, cela ne m'importe peu.

Toutes les créatures sont semblables. Démon, ange, monstre...pas une pour rattraper l'autre. Tu me parais être bien pire qu'un démon.

Ah...moi. Pire qu'un démon. Mi ange. Mi démon... me traiter de monstre n'est pas réellement une très bonne idée. Oh non il n'aimerait pas que je me mette en colère quand même... pas après que je viens de lui donner mes conditions. Est ce qu'il se fichait réellement de savoir si c'est moi ou toi en ce moment, qu'il pourrait blesser ? Comment le savoir, maintenant qu'il desserrait aussi sa prise sur ton cou pour te libérer ? Non, il ne paraîssait pas très content... et je m'attendais un peu à ce qu'il revienne bientôt te frapper. S'il est prêt à tout, alors pourquoi pas. Même s'il essaye sans doute de m'amadouer avec un clin d'oeil... je ne sais pas trop à quoi cela doit vraiment correspondre.

Je ne suis pas certain que sa volonté y soit pour quelque chose. Alors tout ceci t'appartient ?

Que croyait-il ? Qu'un ange pouvait s'inviter dans un corps aussi facilement sans l'accord de son propriétaire ? Ce n'est pas comme cela que ça marche. Je ne suis pas un démon. Ce n'est pas de la possession. Tu le sais, toi, que je ne fais que servir ton intérêt sans contre-partie. Lui est un idiot. Il  ne saisit pas. Si ce soir là tu m'avais refusé je n'aurais pas pu rentrer. Et nous serions morts tout les deux dans un éclat incandescent. De toute façon tu étais déjà mourrant... tu aurais pu tout laisser aller. Mais ton combat ne s'arrêta pas là. Tu as choisi. Quelque fut ta douleur, et celle de ton âme. Tu n'as jamais abandonné. Le rouge se levait déjà pour prendre son manteau, et je n'avais qu'une hâte, c'est de le voir partir à tout jamais.

Malheureusement pour toi ; il est impossible de m'oublier. D'autant que j'ai décidé que ceci m'appartient désormais.

Je ne l'avais pas vu venir. Il est vrai. Ce genre de chose m'échappe d'ordinaire. Pourtant moi-même parfois, je suis pris d'actions hasardeuses, impossibles à prédire. Juste parce que ça me passait par la tête. Alors, après cela, vraiment, qui est le plus fou de nous deux ? Je ne me pose plus la question... Quel imbécile. D'avoir cru qu'il lâcherait finalement l'affaire.

Quoi. Ça. Il aurait très bien pu lui couper. L'arracher. A par l'hémorragie inquiétante, je n'en aurais eu que faire au final, ça aurait évité au moins qu'il fasse un héritier un jour …

Il s'attendait sans doute à ce que je me torde de douleur. Que je cris. Mais il avait oublié que je ne sentais pas ta douleur. Et que tu étais endormi. Mmm. Je ne suis pas certain que tu sois ravi de voir ce S ensanglanté à ton réveil... il faudra que je trouve de quoi le cacher. Ou te faire croire qu'il n'y a rien du tout. Ca sera facile à faire.

– C'est bon t'es content ... tu as fini maintenant ?


Zelus talk in PEACHPUFF
523 words
#Grell #Michael #Zelus #Angel #Shinigami


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3637
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
Grell stucliff
S'il est une chose à savoir concernant le shinigami rouge, c'est qu'il n'était jamais là où l'on l'attendait. C'était ce côté imprévisible qui le rendait incontrôlable et donc aussi dangereux. Que ce soit pour les autres ou pour lui même.

Il ne broncha pas devant l'absence de douleur, de réaction de sa proie. Il aurait bien le temps de le faire gémir plus tard. Après tout, il avait l'éternité devant lui et la mort comme alliée. Personne ne pouvait se mesurer à Grell Sutcliff et ce qu'il voulait, il finissait toujours par l'obtenir d'une manière ou d'une autre.

Droit comme un i, le shinigami se contenta de récupérer ses chaussures, inutile de se la jouer cendrillon avec ce crétin. Et puis il n'avait pas dépensé une petite fortune pour ces Louboutins pour les laisser traîner dans un appartement insalubre. Par contre il ne s'embarassa pas du reste de ses vêtements.

Un petit sourire narquois sur le visage, il ne prit pas la peine de répondre à la reflexion de l'angelot. Bien sûr que non, c'était loin d'être terminé. La partie venait juste de commencer et comme il l'avait appris à beaucoup, la vie n'est qu'un jeu. Un jeu que l'on finissait toujours par perdre.

Après un petit signe de tête compatissant envers le patrick ensanglanté, Grell souffla un baiser en direction de l'homme avant de s'éclipser dans un claquement de manteau. Une sortie théâtrale au possible.

Il lui aurait bien souhaité un joyeux noël....mais il savait désormais que ce noël serait comme tout le reste de l'année. Désolant et déprimant au possible.

Il ne lui restait plus maintenant qu'à retourner chez lui, dévorer quelques pots de glace à la fraise avant de se lancer sur la piste de Melwyn. Après tout ses recherches sur les entreprises pharmaceutiques n'étaient pas anodines et si jamais elle découvrait quelque chose, il fallait qu'il soit lui aussi au courant.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Conflits d’Intérêts [PV Grell] +18 warning [FINISH]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Gérer ses conflits avec succès (dédicace à Pimp)
» Revue conflits (n° 3)
» Conflits de religions
» La dynamite
» conflits sociaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~† kuroshitsuji †~ :: RPs :: Londres et ses alentours :: Rues-