~† kuroshitsuji †~
Hey toi ? T'es nouveau par ici ? tu ne sais pas que ces rues sont dangereuses ? Tu ferais mieux de retourner d'où tu viens, si tu n'es pas assez préparer pour affronter cette dure réalité.Le monde n'est plus celui que tu connais, ici ne crois pas être le plus puissant, où tu tomberas sur de gros ennuis. Gravelir les échelons, et arriver à s'en sortir, c'est sûr que c'est ce que tout le monde recherche, mais est-ce bien une raison pour écraser les autres autours de toi ?
RèglementGroupesFiches PersosDemandes de rpsRps spéciauxJeux & Discussions
A savoir
27/09/2017 - Mise à jour du design
# Seconde information rapide...
Contexte
Londres, 19e siècle. Les humains sont décidément bien querelleurs... pourrait-on se dire. Ils ne cessent de chercher le pouvoir pour s'entre tuer et sont même parfois prêt à vendre leur âme pour arriver à leurs buts... Les créatures de l'ombre et de la lumière ont toutes un point de vue sur la question : les humains sont sacrément incompréhensibles. Mais il y a une chose qu'ils comprennent bien : détourner le Monde à leur image, idyllique ou.. cauchemardesque. Ils croient pouvoir s'ignorer, faire route seuls, ou pactiser avec quelqu'un qui restera à leur côtés jusqu'à la concrétisation de leur but, ou mort, mais tous, un moment ou un autre, finissent par se croiser sur la route. C'est irrémédiable. Serez-vous un Noble, un simple humain, honnête ou malin, malveillant ? un fier Démon aux sombres idées, capable de se sortir de n'importe quelle situation et vivant parmi les humains ? un Ange anonyme rêvant de Monde Parfait et de Recommencement ? un Shinigami sérieux, dérangé, qui doit se fondre dans la masse ou alors un Autre clandestin, au psychologique animal ou humain..? Chaque créature doit faire des choix pour atteindre ses buts, car d'autres pourraient saisir la chance à leur place... Chacun ses intérêts... et un conseil : ne croyez pas pouvoir ignorer les autres créatures sur votre chemin...
Evénements
Hey toi ? Tu ne sais pas la nouvelle en ville ? Des expériences scientifiques ont été faites, et certains morts peuvent revenir à la vie! Glauque ! Mais non c'est pas vrai, c'est qu'une rumeur ... t'imagines des maccabés vivre parmi nous ? n'importe quoi ... pas vrai ? C'est une blague ?
CHECKMATE
are you the king or a knight ?

Partagez | 
 

 Une rencontre...inattendue. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Le soleil commençait à se coucher, le ciel était rouge écarlate, comme si le soleil avait lutté de toutes ses forces pour rester encore quelques temps, pour briller, ne serait-ce qu'un instant de plus au dessus du monde des hommes. Mais il avait perdu. Comme tout les soirs.

Aloïs contemplai le ciel au travers des fenêtres du palais de la reine. Il avait été convoqué le matin même pour une raison d'importance capitale, une raison d'état lui disait la missive qu'il serrait à présent dans sa main gauche. Celle là même qui était ornée de la bague rubis que lui avait laissé Claude. Claude, Aloïs espérait qu'il rentre rapidement, la seule raison de sa présence ici était que son majordome était absent; en mission sur sa demande. Seulement la mission ne devait pas être si longue.

Aloïs secoua la tête, ce qui fit voler ses mèches blondes tout autour de son visage. Il rapporta ensuite sa concentration sur sa mission. Pour l'occasion, il n'avait pas changé ses habitudes vestimentaires: des collants noirs, un mini-short, et son éternel manteau violet. Le jeune lord n'était nullement impressionné par la reine, il espérait juste que le chien de garde soit présent lors de cette mission, il aurait ainsi un challenge, une petite course entre les deux favoris de la reine pour savoir qui serait le meilleur: le chien ou l'araignée...

Aloïs savourait déjà cette idée, lorsqu'il se rendit compte qu'il était perdu, il ne connaissait pas le domaine de la reine, et lorsqu'il venait habituellement, il se contentait de suivre Claude. Il fallait donc qu'il trouve quelqu'un qui lui indique la route, et vite car la reine n'aimait pas attendre.

Après avoir charmé une soubrette qui passer par là, Aloïs ressorti de son entretien un peu perplexe. Ce que lui demandait la reine n'était pas du tout ce à quoi il s'attendait.
Mais il s'y plierait, il n'avait pas le choix de toutes façons. Le jeune garçon décida de visiter un peu le domaine, après tout, il avait du temps à revendre et à cette heure-ci il ne devait plus y avoir grand monde dans le palais.

Il visita donc les pièces, admirant les tapisseries, dérobant quelques babioles qui traînaient et qui de toute manière seraient bien plus à leur place dans son château qu'ici. Il pris également quelques bijoux, qui pourraient servir de présent pour ses futures conquêtes...

Il arriva dans une pièce occupée, une jeune fille, lui tournait le dos. Le blondinet savourait déjà l'idée de s'amuser avec elle, peut être pourrait-elle lui faire visiter le château?
Il s'approcha à pas de loup de la demoiselle, puis bondit sur elle, mis ses mains sur les yeux de la miss et s'exclama en riant:
-Qui est-ce?

Aloïs se doutait bien que la personne ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam, et que par conséquent, elle risquait d'être fort embétée, c'est ce qui rendait le jeu si amusant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Une dispute de plus avec sa marraine , voila ce qu'elle avait récolter en ce fessant prendre . Tôt dans l’après-midi , elle c'était balader dans Londres habiller de son habituelle tenue de roturières . Elle à eu le malheur de passer à coter des grilles de sa marraine pour ce faire attraper.

Elle ce décida à rester dans un des nombreux salon ornée de motif d'ors montrant l'importance de ces lieux où ce trouvait la demoiselle. Habiller pour une fois en rouge , elle lisait un livre à la couverture bien vieillit. Elle posa le livre sur ces genoux et observa le soleil posant ces derniers rayons de soleil sur sa peau. Soudainement des mains ce posa sur ces yeux , surprise elle laissa échapper un léger "Ah!" puis une voix suivit en disant:

-Qui est-ce?

Suzanne un peu embarrassé avait mit ces mains sur celle de l'inconnus en bégayant quelque peu cet phrase:

-Je ne sais pas...mais tout ce que je sais , cet que vous m'avais quelque peu effrayer....

Le livre tomba au sol dans un petit bruit sourd , tomba au pieds de la jeune noble...
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
La jeune fille venait de poser ses mains sur celles d'Aloïs, elle avait les mains chaudes, surement réchauffée par les derniers rayons du soleil. Le bruit du livre tombant sur le tapis et la douceur des mains de la demoiselle sur les siennes égayèrent le jeune lord qui afficha un sourire encore plus grand. Dommage que la miss ne puisse le voir.

-Je ne sais pas...mais tout ce que je sais , cet que vous m'avais quelque peu effrayer....

La remarque de la demoiselle fit rire Aloïs aux éclats. Comme il l'avait prévu, elle ne savait pas qui il était. Pourtant elle n'avait pas hurlée, ni criée, il aurait très bien pu la tuer, lui faire du mal, et il le pouvait encore maintenant...Mais elle semblait juste nerveuse, pas réellement effrayée. Il décida de s'amuser un peu avec cette demoiselle si rigolote.

- Hé bien si la seule chose que vous sachiez et que je vous ai un peu fait peur...je suis au regret de vous dire d'une part que ce n'est pas la bonne réponse à ma question, et en plus vous êtes bien écervelé.

Le jeune garçon laissa ensuite le temps s'écouler, il aimait prendre son temps, cela lui permettait de prévoir ses coups, d'observer la stratégie de l'adversaire et enfin de jouer le coup de maître celui qui forcerait l'ennemi à déposer les armes.

Il y eut donc un long moment durant lequel on n'entendit plus que les deux respirations des jeunes gens, mêlées au tic-tac d'une horloge victorienne placée dans un coin de la pièce.

Au bout de quelques minutes, qui durent sembler une éternité Aloïs s'approcha de sa victime et lui murmura au creux de l'oreille...

Savez-vous jouer aux devinettes miss? Je vais vous aidez en vous en posant une. Si vous trouvez, j'enlève mes mains, sinon, je craint fort que nous ne soyons dans une situation inextircable.

En effet, Aloïs n'avait aucune envie de retirer ses mains,c 'est à dire de cesser le jeu si vite...

- Alors je suis certainement votre pire cauchemars, je me faufile partout sans un bruit, et l'on finit toujours par tomber dans ma toile...qui suis-je?

bon, il est vrai que l'énigme était plutôt facile, mais bon la jeune fille pouvait se mettre à hurler à tout moment, et le jeune lord ne tenait pas particulièrement à se faire raccompagner chez lui par la garde royale. Surtout avec ce qu'il avait dans les poches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
(hrp/la j'ai creusé pour être à ta hauteur x'3)

___________________________________________

Après sa phrase, elle entendis l'inconnus rire, elle eu un mouvement de surprise car elle ne s'attendait pas qu'il ce mette à rire.
Elle ne voyait rien , elle était un peu désorienter soudainement. Puis elle entendit la voix de son inconnus qui avait un grains enfantin.

- Hé bien si la seule chose que vous sachiez et que je vous ai un peu fait peur...je suis au regret de vous dire d'une part que ce n'est pas la bonne réponse à ma question, et en plus vous êtes bien écervelé.

*écervelé, non mais?!*

Ensuite les minutes défilèrent en silence, seule l'horloge et leur souffle chauds ce fit entendre au oreilles . Elle n'aimer pas ce silence , elle étais quelque peu mal à l'aise. Mais attendit encore quelque minutes avant qu'elle ce décide à un peu ce débattre pour entendre une nouvelle fois la voix enfantine.Elle écouta attentivement ce qu'il aller dire, avant d'avoir senti le souffle chauds de son hôtes.

-Savez-vous jouer aux devinettes miss? Je vais vous aidez en vous en posant une. Si vous trouvez, j'enlève mes mains, sinon, je craint fort que nous ne soyons dans une situation inextirpable.

Suzanne fit un petit signe de la tête signalent qu'elle était d'accord pour jouer, en même temps elle avait ornée sont visage d'un sourire un peu malicieux.

- Alors je suis certainement votre pire cauchemars, je me faufile partout sans un bruit, et l'on finit toujours par tomber dans ma toile...qui suis-je?

Sur le moment elle ne voyait pas beaucoup qu'elle rapport sa avait entre une personne et cet devinette. Sa ne pouvez que être une araignées mais elle n'oser dire cet réponse peur qu'il rit une nouvelle fois d'elle et aussi ce n'était pas vraiment son pire cauchemard , donc elle ce tût un moment pour réfléchir.Elle perdit peu à peu sont sourire au fur et à mesure de réfléchir, elle était impatiente de nature évidemment. La jeune noble avait gardé ces mains .

-Je ne ces point , j'ai m'as petite idée mais je ne vois pas le rapport avec votre identité.... Une autre devinette s'il-vous-plaît.
Dit-elle en affichant un petit sourire malicieux

Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
[HRP: pas besoin de creuser, tant que tu t'amuse ca me convient ;)

La jeune fille semblait d'accord pour jouer avec lui. Cela ravit le jeune lord qui, pourtant, ne comprenait pas tout à fait son comportement. Aloïs était donc en train de lutter avec des sentiments contradictoires, l'amusement tout d'abord, puisque cette demoiselle acceptait de jouer avec lui, elle se prêtait d'ailleurs fort bien au jeu. De plus pour répondre à sa première question, la lady n'avait fait qu'un bref signe de tête, comme si elle craignait que son agresseur? non, Aloïs n'avait aucune envie de lui faire du mal, pour l'instant tout au moins, alors quoi...Que représentait, en ce moment le garçon pour la jeune fille? L'agacement, pourquoi ne s'était-elle pas débattue? Peut-être ne le considérait-elle pas comme dangereux; peut être lui faisait-elle confiance, rien qu'en entendant le son de sa voix? Il est vrai qu'il avait une voix assez douce et enfantine, mais bon on ne faisait quand même pas confiance à la première personne qui vous saute dessus comme cela si? Et surtout, ce qu'Aloïs ne parvenait pas à comprendre, c'était comment cette demoiselle parvenait à rester calme, les yeux fermés dans l'obscurité la plus complète...

Toutes ces questions se bousculèrent dans la tête du petit blondinet. Mais il décida de les remettre à plus tard. En effet, le jeu auquel il jouait était particulièrement dangereux, de part son rang et son statut, il n'avait probablement aucun droit de se trouver ici, et si l'on le surprenait, Claude ne serait pas là pour lui venir en aide.

Après avoir posé sa devinette, Aloïs patienta, en observant la jeune fille, qu'il sentait s'impatienter sous ses mains. Elle était plutôt bien habillée, c'était une demoiselle de la haute. Sa chevelure blanche contrastait à merveille avec sa tenue rouge, ce n'était certainement pas une domestique, peut être une courtisane de la reine. En se penchant légèrement, Aloïs put voir le titre du livre qui était tombé sur le sol. Ce titre lui arracha un immense sourire: Jeu dangereux. Et bien, il avait choisi la bonne personne.

La jeune femme mit longtemps avant de se décider à répondre.
Je ne ces point , j'ai m'as petite idée mais je ne vois pas le rapport avec votre identité.... Une autre devinette s'il-vous-plaît.

Aloïs eut un petit rire cristallin en entendant cette phrase, il sentait la miss sourire. Ainsi elle voulait une autre devinette...Décidément elle était très étrange, ou alors trop sûre d'elle.
Le jeune garçon rapprocha son visage de celui de la Lady, souffla légèrement sur sa nuque, faisant s'envoler quelques mèches blanche et lui murmura:

- Avez-vous peur de prendre des risques, my lady? Je vais vous aider une dernière fois, après, ce sera à votre tour de jouer, comme une grande. Ne me décevez pas, je vous prie et faites le bon choix.
Mon pire ennemi est un canidé.


Aloïs l'avait peut être rendue encore plus confuse, en évoquant les chiens, mais cela ne rendait le jeu que plus amusant. Il aurait très bien pu l'aider, en lui disant que lui l'araignée, ainsi que le basset de compagnie étaient les bras droit de la reine. Mais il avait choisi de ne pas le faire. La vie est faite de choix, et Aloïs espérait fortement que la miss allait faire le bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
La jeune fille voulait tout simplement casser la routine, elle détester que les jours soit toujours pareil car sinon elle s'ennuyer à en mourir. Puis au moment où elle sentit le souffle chauds de cet personne , elle eu un petit frisson. Habituellement , personne ne l'approcher de la sorte , peu être trop audacieux de la part de son interlocuteur car à ce moment là , elle voulait pousser un petit cri mais s'abstenue . Elle ne savait pas pourquoi , elle était consciente que cet personne pouvais être un agresseur mais elle ne savais pas pourquoi ,L'amusement était à sa porter.
Il lui souffla cet phrase , elle compter chaque seconde entre chaque mots. Elle analyser le comportement de son "agresseur" favoris. (hrp/ces son premier "agresseur", tu m'étonne Rolling Eyes)

- Avez-vous peur de prendre des risques, my lady? Je vais vous aider une dernière fois, après, ce sera à votre tour de jouer, comme une grande. Ne me décevez pas, je vous prie et faites le bon choix.
Mon pire ennemi est un canidé.


Elle réfléchie et encore...et encore...jusqu'au moment où l'horloge sonna ces coup de la demie heure , l’adolescente eu un battement de coeur plus fort que tout les autres puis elle grommela légèrement.

-Sataner horloge. Vous est le pire ennemie d'un Canin....Peu être est-vous ..... Lord...Trancy....Aloïs...?

Elle avait suspendue ces trois mots en n'affichant aucun sourire. Elle avais tellement suspendue ces mots qu'elle même ce surpris à continuer le derniers son pendant deux seconde, soudainement le silence s'installa à nouveau. La jeune demoiselle ce concentré sur les mains qu'elle tenait, froide un peu , frêle, elle étendit ces mains sur celle de son inconnus pour les réchauffé.
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
La jeune demoiselle aimait prendre son temps. Cela ne déplaisait pas à Aloïs, pourtant de nature très impatiente. Il observait la pièce dans laquelle ils se trouvaient, il ressentait les mains de la jeune femme réchauffer les siennes, il finit tout de même par se demander si la miss ne s'était pas endormie, en le laissant planté là.

Cela aurait été le comble de l'impolitesse. Finalement le sursaut de la lady lorsque l'horloge sonna la demie, rassura Aloïs. Elle n'était ni morte d'une crise cardiaque, chose qui semblait d'ailleurs impossible puisqu'elle n'avait pas l'air d'avoir peur. Elle ne s'était pas non plus endormie, elle réfléchissait juste. Peut être essayé-t-elle de jouer, elle aussi avec Aloïs? Cette pensée fit sourire le jeune garçon. Il était toujours le maître du jeu, quel qu'il soit, mais cela n'était pas désagréable d'avoir quelqu'un de consentant pour une fois. Sans qu'il ne soit forcé de faire de caprice ou de menace, pour que l'on joue avec lui.

La réponse de la jeune fille arriva enfin:
-Sataner horloge. Vous est le pire ennemie d'un Canin....Peu être est-vous ..... Lord...Trancy....Aloïs...?
Aloïs laissa le silence s'intaller encore une fois, il aimait ces moments de doutes, où la personne attendait, ce sont ces instants qui rendent une personne vulnérable, prête à faire n'importe quoi, pourvu qu'il se passe quelque chose.
Puis, une fois de plus, il fit entendre son rire cristallin, un rire qui donnait envie de rire, de faire la fête et d'oublier tout ses soucis, il rit plus fort qu'auparavant. Se souciant désormais peu d'être interrompu par les gardes où quiconque passait par là. Sa compagne n'avait pas l'air de vouloir le dénoncer, et puis dans le pire des cas, il pourrait toujours dire qu'elle fabulait.

Le jeune lord ôta ses mains du visage de la demoiselle, mais en échange, il lui attrapa les mains. Il fit ensuite le tour du fauteuil dans lequel elle était installée et s'agenouilla devant elle. Hum, il en faisait peut être un peu trop, mais cela faisait longtemps que le blondinet n'avait pas vu de jeune femme aussi étrange, et il comptait bien en profiter encore un moment.

Il tourna donc vers elle un visage, mi-souriant, mi-boudeur:
- Vous avez gagné miss, par conséquent je ne puis qu’espérer que vous daignez me donner votre nom...
Il la regarda un instant droit dans les yeux, puis détourna le regard comme s'il venait subitement de penser à quelque chose, où comme s'il avait trop longtemps contemplé le soleil et qu'il venait de se brûler les yeux... [HRP: quel comédien ralala..]

Aloïs se demandait comment cette rencontre allait se terminer. Peut-être avec un peu de chance, accepterait-elle de lui faire visiter le reste du palais? Où alors elle serait trop occupée, dans ce cas il s'arrangerait pour la revoir dans les plus bref délais. Décidément cette personne lui avait fait une très bonne impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Contente d'avoir gagné ,elle regarda Aloïs . Puis quand il lui demandat son nom , elle ce frustra légèrement, elle serra un peu plus les mains du blondinet. Plusieur fois , elle s'en était sortit pendant les balls en restant de retrait au côter de sa maraine dans l'ombre.
Maintenant quelqu'un lui demandait enfin...enfin! Ces vite dit, à ce moment là , elle voulait ce cacher comme quand elle étais avec sa maraine ,dérrière ces jupons. Depuis la mort de sa famille elle n'avait jamais eu besoin de ce présenter . Comme on dit il faut une première à tout . Elle bagayant cet phrase de sa voix douce:

-J-je me prennome Suzanne Wolf...wolf...

Elle serra ces dents, sa voix ce serra aussi pour éteindre sa voix à petit feu comme le soleil qui s'était étteind quelque minute plus tôt. Elle ferma un instand les yeux puis les re-ouvris pour plonger son regard dans les yeux d'Aloïs qui ce trouver face à elle. Puis elle avala sa salive en s'encourageant intérieurement. Puis décida la chose qui lui semblait la plus simple.

-Appellez moi tout simplement Suzanne.

Elle avait dit ces paroles avec un petit sourire génée sur le visage et comme si elle était soulager. Elle observa le blondinet , quelque méche ornée sont visage presque angélique , elle s'attendrit un moment devant celui-ci en souriant bêtemment. En disant de son air le plus accueillant:

-Ravis de vous rencontrez.
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Aloïs fut surpris de la réaction de la jeune femme lorsqu'il lui demanda son nom. Elle semblait légèrement frustrée. Pourtant il ne s'agissait que d'une simple question anodine, et l'on sait si les questions que posent Aloïs sont loin d'être anodines parfois...Et puis, elle n'avait quand même pas peur de révéler son identité à Aloïs si? Elle qui s'était montrée si audacieuse durant leur premier jeu, se comportait maintenant comme si elle se trouvait en présence d'un dangereux assassin qui risquait à tout moment de la tuer. Pourtant, ce n'était que son nom qui était demandé. Le jeune garçon rangea toutes ces informations dans un coin de son cerveau, sans quitter des yeux la lady.

Elle finit tout de même par répondre, hésitante...

-J-je me prennome Suzanne Wolf...wolf...
Elle avait une voix qui cadrait parfaitement avec sa personne, ravissante. Aloïs n'osa l'interrompre, la jeune femme semblait prendre énormément sur elle même, elle ferma les yeux durant un cours instant...Au moment ou Aloïs, allait prendre la parole, pour lui dire que ce n'était pas grave, qu'il s'excusait de l'avoir importunée par ses questions (de toute façon, il aurait l'information par son réseau privé.), la miss rouvrit les yeux pour les plonger dans ceux du lord.

-Appellez moi tout simplement Suzanne.
Le petit sourire gêné qui accompagna cette déclaration était tout simplement charmant.
Si Aloïs avait été un garçon ordinaire, il serait immédiatement tombé fou amoureux de cette personne si particulière. Mais il s'agissait d'Aloïs Trancy, il considérait donc qu'il avait trouvé un jouet particulièrement intéressant, mais également très fragile. Cette fille évoquait les poupées de porcelaines, si belles, mais qui ne peuvent subir aucun outrage, sous peine de finir briser. Aloïs devait donc prendre garde à son nouveau jouet, au moins au début...

La miss n'avait pas finit de lui parler. Avec un large sourire, elle se dit enchanté de le renconter. Aloïs lui sourit en retour, puis lui fit un baise-main avant de se relever.
- C'est également un honneur et un plaisir pour moi de vous rencontrer lady Suzanne. Pouvez-vous m'expliquez un petit détail qui m'échappe? Que fait si tard, une jeune fille comme vous encore debout?

Aloïs avait pris un petit air inquiet, comme s'il se souciait réellement de savoir si quelque chose embêtait la demoiselle. En réalité, c'était sûrement à cause de lui qu'elle était encore éveillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Suzanne ressus un baise main , elle souriat un peu plus , elle relâchat l'emprise qu'elle avait sur les mains d'Aloïs et le regardat ce lever. Elle fit un esquisse de sourire quand il lui demandat ce qu'elle fessait encore debout, elle fis un petit rire puis lui répondit aimablement:

-Je réflèchie trop aujourd'hui et puis Notre Altésse ma demander de rester ici un moment...pour rencontrer quelqu'un, peu être vous ...

Elle sourit une nouvelle fois à Aloïs en plissant légérrement les yeux puis tout en penchant la tête sur le coter, elle prit le livre et ce leva. Elle éxamina Alïs tout en souriant , elle lui semblait bien jeune pour être un "amis" de sa marainne.
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Aloïs ne quittait pas sa compagne des yeux, il observait chaque geste, chaque réaction de la demoiselle. Prenant plaisir à la voir sourire, lorsqu'il eut posé la question, à savoir pourquoi elle était encore éveillée si tard, il eut l'agréable surprise d'entendre son rire. Un rire léger, agréable, qui semblait tout droit sorti d'un rêve...

Aloïs ne put s'empêcher de joindre son rire à celui de la lady. Pourquoi riait-ils au juste? Cette question n'avait rien de particulier, rien de bien méchant au premier abord. Mais il est vrai que si l'on grattait un peu sous la surface, on pouvait se poser des questions. Pourquoi le garçon demandait-il cela? En quoi cela le concernait-il?
Toujours est-il que la jeune fille lui répondit:
-Je réflèchie trop aujourd'hui et puis Notre Altésse ma demandée de rester ici un moment...pour rencontrer quelqu'un, peut être vous ...

Une réponse qui n'en était pas une, en effet, le fait qu'elle réfléchisse n'était pas une raison suffisante à sa présence en ces lieux. L'autre raison pouvait se tenir, à la rigueur, quoique Aloïs doutait fortement de sa véracité. En effet, il jeta un coup d'œil à l'horloge imposante, il semblait bien malpolie de faire attendre une lady jusqu'à cette heure-ci, et finalement de lui poser un lapin. Car la reine n'avait aucunement parlé à Aloïs de cette personne. Il ne pouvait donc être celui dont elle attendait la visite.

-Je suis désolé my lady, je ne crois pas être celui dont vous parlez. En effet, jamais je ne me serais permis de faire attendre une personne charmante comme vous aussi longtemps...

Mentir ou ne pas mentir, le blondinet avait décidé cette fois-ci de jouer la carte de la franchise. Il tenait à vérifier quelque chose. En répondant à la miss, il avait légèrement froncé les sourcils, comme s'il tenait à punir l'insolent qui avait fait un outrage aussi grand à la demoiselle. Puis il lui jeta un regard en coin, haussa les épaules et sourit.

-En tout cas, je suis ravi de vous avoir rencontré, et navré de vous avoir importuné.

Le jeune lord regarda la lady se baisser afin de ramasser le livre, il la devança et leurs mains se frôlèrent légèrement. Les deux jeunes gens se relevèrent et se retrouvèrent face à face. Aloïs sourit en levant le livre, qu'il avait attrapé avant la jeune fille.

- Ou se range-t-il celui-là? ...

Il attendit la réponse de la demoiselle, en feuilletant d'un air distrait le manuel qu'il tenait entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Quand ils ce frôlèrent la mains , les joues de l'adolescente rougis légèrement , elle regardat Aloïs au moment qu'il feuilleterle livre , elle ce rappeler soudainement .

-Habituellement je le garde tout le temps avec moi , ces un livre de ma famille et puis Vous ne m'avez pas du tout déranger...

Elle prit une grosse mèche de ces cheveux blanc , elle passa ces deux main dans cet mèche ,une par une. Puis regardat la fenêtre ce trouvant à sa droite, elle contempler la lune d'un oeil discret puis elle regarda Aloïs et lui demanda d'un ton amicale:

-Et vous que faite vous ici?

Cet fois elle ne sourit pas , elle l’observa avec ces yeux gris de poupée...Attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Aloïs continuait d'oberver le livre, pour voir s'il n'y avait pas des annotations, où autres choses d'inscrites à l'intérieur. Mais il ne vit rien de suspect, c'était juste un livre qui était usé tellement il avait du être lu. Il leva la tête lorsque la demoiselle repris la parole...

-Habituellement je le garde tout le temps avec moi , c'est un livre de ma famille et puis Vous ne m'avez pas du tout dérangé...

Alors le fait de bondir sur elle, sans même la connaître, ne la dérangeait pas? Décidément, le jeune garçon avait à faire à une personne bien étrange.
Suzanne contempla ensuite un instant la lune. Aloïs suivit le regard de la miss, il fut légèrement surprit de constater qu'elle était déjà haute dans le ciel. Il était déjà si tard? Pourtant il lui semblait que cela ne faisait que quelques minutes qu'il discutait avec sa nouvelle connaissance.

-Et vous que faite vous ici?

Hum, le ton était amical, mais le sourire n'éclairait plus le doux visage de la lady. Aloïs décida une nouvelle fois d'être honnête avec elle, en partie au moins. Mieux valait jouer la prudence, surtout lorsque l'on était, comme lui en un endroit où l'on ne devrait pas être. Il lui tendit donc le livre avec un petit clin d'œil.

- Hé bien, ma foie, je suis présent sur ordre de sa majesté, voyez-vous elle avait une mission à me confier et quelle mission, Aloïs ne put s'empêcher de grimacer en songeant à la tâche qui l'attendait L'entretien s'étant terminé plus tôt que prévu, j'en ai profité pour visiter le château...D'ailleurs je n'ai pas encore terminé ma visite.

Aloïs n'avait pas uniquement visité le château, mais il n'allait tout de même pas avoué à cette demoiselle qu'il avait dérobé quelques bibelots pour orner son propre manoir. Peut être la demoiselle était-elle plus proche de la reine que ce que l'on pourrait croire? Et si le jeune lord aimait jouer avec le feu, il avait quand même horreur de se brûler. De plus il n'avait pas dit qu'il ne désirait pas rentrer tout de suite à son manoir, bien qu'il ait une foule de choses importantes à faire, l’absence de Claude lui pesait, et il ne supportait pas ses autres domestiques. S'il était tombé sur le toutou de la reine tout à l'heure, il se serait un peu amusé, il aurait provoqué Sebastian et Ciel, cela lui aurait permis d'oublier l'abandon provisoire de son majordome. Aloïs soupira, il en avait de la chance Ciel, même si le blondinet ne l’admettrai jamais, il était jaloux des phantomhives. Enfin, ils n'étaient pas présent et Aloïs avait du se trouver une autre occupation, qui s'était présentait sous la forme de cette jeune fille.

Le jeune homme venait de se perdre dans ses réflexions, il constata qu'il ne savait pas trop combien de temps s'était écoulé depuis ses dernières paroles.
Il prit un air embarrassé et poursuivit:

- Seulement voila, il me semble que l'heure des visites est terminé maintenant. Quel dommage! En plus, j'ai bien l'impression de m'être perdu, ce château est un vrai dédale et toutes les pièces se ressemblent!

Aloïs avait fait sa dernière remarque avec un petit sourire ironique au coin des lèvres. Il espérait fortement que la lady allait l'inviter à poursuivre la visite avec elle, ou au moins proposer de le raccompagner jusqu'à la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
En voyant la mine embarrassé du jeune Aloïs , elle fondit intérieurement....Comment arrivait-il a l'attendrir autant? Même elle ne savait pas ce qu'il lui arrivait. Le son de sa voix retentit un moment dans ces tympans et ce proposa soudainement avec un sourire malicieux:

-Je peux vous faire explorer ce grand dédale , si vous le voulez...

Son grand sourire pouvais laissez paraître quelque une de ces dents blanche parfaitement aligner et fessa légèrement voler ces cheveux blanc pour les décoincé du dos de sa robe rouge écarlates.
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
-Je peux vous faire explorer ce grand dédale , si vous le voulez...

Aloïs leva les yeux vers la jeune femme, ainsi donc elle acceptait de jouer avec lui. C'était décidément une personne étrange et pleine de ressource. Il se demanda un instant jusqu'où il allait mener le jeu, peut être ne devrait-il pas aller trop loin, peut être la jeune femme pourrait-elle encore lui servir par la suite...

Haussant les épaules, il aviserait bien le moment venu, il répondit:

- Vraiment, vous feriez cela? C'est fort aimable de votre part. Mais...j'espère que vous n'avez rien d'autre de prévu, je m'en voudrais d'avoir perturbé votre emploi du temps.

Le sourire qu'elle lui adressa était tout simplement magnifique, et Aloïs ne put s'empêcher de lui sourire en retours. Nul doute que cette petite visite allait être fort agréable.

S'approchant de la porte qu'il entrouvrit, le jeune lord se tourna vers sa compagne du soir et lui dit malicieusement...

-Mais ne risquerions nous pas d'avoir des ennuis avec la garde? Je doute que les visiteurs soient encore acceptés à cette heure-ci...

Non, qu'il s'en soucie vraiment, après tout il était l'araignée de sa majesté, et était connu de nombreuses personnes. Mais il ne voulait pas que Suzanne ait des ennuis, cela gâcherait quelque peu le jeu, surtout que sa tenue était pour le moins...voyante.

Aloïs regarda Suzanne, comme pour savoir si elle allait oser tenter l'aventure. Il gardait ce petit sourire timide sur les lèvres, et, en attendant sa réponse, se passa négligemment la main dans les cheveux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Suzanne confiante sourit à nouveau au petit blond...

-En ma compagnie , aucun ennuis du coter des gardes si il nous tombe dessus , il ne dirons rien et j'ai tout mon temps...

Elle commença à marmonner dans sa barbe quelque chose de presque incompréhensible.

-Il faudrait déjà que mes servantes soit au courant que je suis chez ma tan...majesté...

Elle reprit sa préstence légendaire d'une Lady exemplaire et souris une nouvelle fois à Aloïs en gardant son livre prés de son coeur. Elle regarda le jeune blondinet de ces yeux gris en lui insufflant une légère voix envoûtante:

-Veuillez me suivre Mr.Trancy...

Elle attendit les premiers pas d'Aloïs pour pouvoir rester à ces coter pendant la visite...
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
La jeune femme sourit à nouveau,

-En ma compagnie , aucun ennui du côté des gardes si ils nous tombent dessus , ils ne diront rien et j'ai tout mon temps...

Aloïs hocha la tête, comme s'il avait espéré entendre cette réponse. Puis la miss dit quelque chose que le jeune lord ne comprit pas...Gardant son livre sur elle, elle demanda à Aloïs de la suivre, ce qu'il fit bien volontiers.

Les deux jeunes gens marchaient donc côtes à côtes, dans la demeure de la reine. Ils visitèrent quelques endroits, pour chaque pièce Aloïs avait une réflexion, une comparaison avec son propre manoir ou une anecdote amusante à raconter.

Ils allaient se diriger vers une autre aile lorsque soudain, ce qui devait arriver arriva, une patrouille de garde se dirigea vers eux. Aloïs observa Suzanne, en souriant...

"- Ma foie, il me semble que nous ayions de la compagnie, peut être devrions nous leur proposer de se joindre à nous..."

Puis il ajouta plus bas

"-Même si, je vous l'avoue, je préférerais passer les derniers instants de cette nuit en votre unique compagnie..."

Ce qu'Aloïs ne disait pas, c'est qu'il avait guetté la garde du coin de l'œil durant toute la visite, et qu'il s'était précipité dans ce couloir, dans le but de tomber sur eux. Cela lui permettrait certainement d'en savoir un peu plus sur la demoiselle à ses côtés, et sur son rang au sein du palais. Il se tourna donc vers elle en disant:

- Que faisons-nous à présent? Il me semble que nous ayons deux options, courir, ou aller à leur rencontre...Je vous laisse le choix.

Aloïs s'amusait énormément de la situation, quel dommage que Claude ne soit pas là. Il aurait également pu profiter de la visite et aurais glaner beaucoup plus d'information que lui...Le jeune Trancy observa Suzanne, attendant ses réactions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Suzanne fessant la visite guidée, elle entendue la remarque de Aloïs.
Intérieurement , Elle souriait, étant un peu de mèche avec la reine, elle ne ce soucier pas des gardes.
Elle ce retourna vers Aloïs une dernières fois en lui souriant:

-Courir, sera le mieux...

Elle lançât un clin d'oeil à Aloïs , signe qu'ils allaient s'amuser pour elle...
Elle prenait la main d'Aloïs puis releva légèrement sa robe rouge ornée d'or puis commença à marcher rapidement mais fessa attention à l'allure d'Aloïs pour ne pas trop le bousculer....Pourquoi fessait-elle attention à lui ? Cet questions lui traversa l'esprit pendant leur petite course mais elle s'arrêta derrière une colonne en regardant le petit blond tout prés d'elle...
Elle n'avais pas imaginée qu'il étais aussi prés d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Aloïs était surpris de la rapidité avec laquelle pouvait courir la jeune femme. Ayant relevé sa robe, elle se mit à marcher rapidement, tout en respectant l'allure du jeune Trancy.

Elle s'arrêta brusquement derrière une colonne, et Aloïs stoppa juste à temps pour ne pas la bousculer. Ils étaient très proches l'un de l'autre...Ce qui n'était pas sans déplaire au blondinet qui afficha son éternel petit sourire.

"Oups, désolé..."

Aloïs ne se recula pas pour autant. Lorsque les gardes arrivèrent à leur niveau, il se rapprocha encore un peu plus de la lady, faisant semblant de trébucher, s'accrochant à Suzanne pour ne pas tomber. Lorsqu'il se redressa, le jeune garçon avait un air confus sur le visage, et son sourire était devenu timide...Même si intérieurement il jubilait. Il y avait bien longtemps qu'il ne s'était pas amusé, depuis que Claudio était parti en fait. Il laissa tomber ses bras le long de son corps, puis se passa la main dans les cheveux, en secouant ses mèches blondes qui voltigeaient devant ses yeux.

"- Je suis vraiment maladroit...

Aloïs approcha ensuite sa main du visage de Suzanne, il replaça une mèche derrière son oreille. Prolongea un peu le contact, et le rompit. Il avait retrouvé son air malicieux qui le caractérisait tant. La capacité du jeune garçon à simuler, à passer d'un sentiment à un autre en quelques secondes était son arme favorite, son plus grand talent.

Il ne s'était toujours pas écarté de la lady et attendait de voir comment les évènement allaient se dérouler maintenant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
Elle examina le peux de geste que la petite meule de foin pouvait faire , à peine avait-il toucher le visage de porcelaine de la jeune demoiselle, que sa peau pâle ce mit à rougir légèrement. Puis elle remarqua le changement soudains entre son sourire timide et ces yeux malicieux , cela n'étais pas assortis à son sourire ... Elle sentait sa respirations tout prés de son visage, elle retenait la sienne légèrement ,évitant d'alerter la gardes, de son oreille distraite elle entendus ces quelque paroles:

-Sa majesté , nous a demandez de chercher sa nièce car elle ce cache dans le palais...

Un petit sourire illumina le visage de porcelaine qui observer toujours Aloïs qui sembler plus grand qu'elle .
Elle le regarda dans les yeux toujours en écoutant les pas s'éloignant au fur et à mesure , elle rester là avec son sourire sournois et amical à la fois entendant les bêtises qu'elle pouvait faire hors du palais. Puis murmurant délicatement dans l'oreille de ce chers Aloïs:

-Ne vous inquiétez pas , cela arrive à tout le monde d'être maladroit...

Elle lança une dernière fois son regard vers le vaste corridors...Il étais dégageait , elle ce décida de sortir de sa cachette puis lança un regard malicieux à Aloïs...

-Nous y allons ?

Elle attendait sa réponse , toujours le sourire malicieux et charmant scotcher sur son visage de poupées innocente.
Heureusement qu'elle avais hériter de l'incroyable jeu de scène de sa mère... car elle lui aurait sûrement poser des tas de questions...
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Aloïs contemplait la jeune fille qui se trouvait en face de lui...aucun d'eux n'osaient bouger, les gardes n'étaient pas loin. Le blondinet perçut les propos des gardes, il se demanda si sa compagne les avait également entendu, mais préféra rester silencieux. Le jeu semblait se corser. Distraitement le petit lord remarqua qu'il était plus grand que Suzanne et qu'elle était vraiment magnifique, une vrai petite poupée...Il fallait qu'il fasse attention à ne pas la briser en milles morceaux.

Elle souriait, mais ce sourire était différent de ceux dont avait pu profiter Aloïs plus tôt dans la soirée, il y avait quelque chose derrière...Quelque chose d'obscur. La jeune femme l'empêcha de poursuivre sa réflexion en lui murmurant:

- Ne vous inquiétez pas, cela arrive à tout le monde d'être maladroit...

En guise de réponse, Aloïs se contenta de sourire et la suivit lorsqu'elle se dégagea dans le couloir désormais désert.

"-Je vous suis my lady!"

Aloïs venait enfin de mettre le doigt sur ce qui l'intriguait chez la demoiselle. Son allure premièrement n'était pas ordinaire, mais c'était son caractère, sa manière de réagir qui était vraiment surprenante. Soudain, le jeune lord eut une idée, il observa sa compagne, s'approcha d'elle et lui proposa:

"- Un petit cache-cache, cela vous dit? Le gagnant aura le droit de poser une et une seule question à l'autre qui sera obligé de répondre...

Le jeune lord contempla Suzanne, les yeux brillant d’excitation. Bien sûr, rien n'empêchait le perdant de mentir, et le type de question n'était pas imposé...
Puis il se tourna vers la fenêtre, la lune était déjà haute dans le ciel étoilé, il n'allait pas tarder à s'en aller. Le jeune Trancy laissa s'échapper un petit soupir, il s'était bien amusé mais il était persuadé que la demoiselle avait encore pas mal de choses à lui apprendre...Il faudra qu'il la rencontre à nouveau.

Aloïs attendait la réponse de Suzanne, si elle acceptait, ce serait leur dernier jeu, la dernière occasion pour lui d'en apprendre davantage sur cette mystérieuse femme qui vivait au palais de la reine. Ainsi que sur la nièce de la reine, après tout, le jeune lord n'en avait jamais entendu parlé. Si elle refusait, et bien il la saluerait, comme tout bon gentleman, et il s'en irait, en s'arrangeant pour la rencontrer à nouveau très bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

(HRP/ J'étais au collége en écrivant , sa! ^^)
----------------------------------

La jeune Suzanne sourit à la demande de Aloïs . Elle le regardat un petit moment le reflet de la lune sur son visage montrant les quelque trais innocent qu'il avais l'habitude d'afficher...
Elle regardat la lune à son tour puis lachât un soufle chauds accompagner d'un sourire chaleureux...Puis fût sortit à nouveau de sa réflèction pars l'imposant Big Ben...

-22 h...Veuillez m'excusez mais la reine m'attend...

Un peu déçus par son emploi du temps , elle jeta un dernier regard vers Aloïs puis observa le sol d'un air désoler et gênée...

-Peu être une autre fois...

Elle tira sa révèrence le visage dans l'ombre, pour une fois que l'intrigue c'étais emparé de son esprit , Londre lui demandais de retourner les pieds sur terre. Enfin bref...Elle ce retourna et partas fessant claquer ces talons de bois au sol et observant sa silouhette d'ombre scotcher sur ce carrelage au multiple motif. Elle étais ennuyer de retrouver son status auprès de la reine au lieu de "jouer" avec le chers Aloïs , qu'elle commencer à apprécier mais douter encore de sa crédibilitès.
Revenir en haut Aller en bas
җ~ αяαιgηєє ∂є ѕα мαנєѕтє ~җ
Messages : 518
Date d'inscription : 04/05/2011

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
HRP: bravo, c'est comme cela que l'on travaille...XD

La jeune femme observa un instant la lune, semblant réfléchir...Aloïs attendit patiemment, après tout, il avait le temps...Justement le temps vînt se présenter sous la forme de Big-Ben qui sonnait 22 heures. Cela sembla sortir la lady de ses réflexions, elle reprit:

"-22 h...Veuillez m'excusez mais la reine m'attend...Peut être une autre fois..."

Le comte Trancy sourit à cette remarque, pourquoi la reine attendait-elle cette jeune fille à cette heure si tardive? Était-ce une excuse polie pour lui dire que le jeu ne l'intéressait plus, ou cela avait-il un lien avec cette mystérieuse nièce dont les gardes avaient parlée tout à l'heure? Il faudra qu'il en sache un peu plus sur elle...

Le regard pétillant de malice Aloïs détailla une dernière fois celle qui lui avait si bien tenu compagnie tout au long de la soirée.Cette petite poupée pouvait être une pièce maîtresse dans son jeu, en plus elle était vive et cachait certainement d'autres talents. Il était un peu déçu que le jeu tourne court mais il ne doutait pas de la revoir prochainement...il passait beaucoup de temps dans ce palais en ce moment, contrairement à ce qu'il avait dit à la jeune miss.

S'inclinant poliment vers Suzanne, le blondinet releva la tête pour croiser une dernière fois le regard de la lady.

"- Ce fut un réel plaisir, lady Suzanne. A très bientôt."

La jeune femme se retourna en faisant claquer ses talons, Aloïs la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle disparaisse au tournant d'un couloir, puis il prit la direction opposé. Après cette petite rencontre, il avait hâte de retourner à son manoir pour voir si son majordome était rentré. Il avait quelques ordres à lui donner...

Cette nuit, plus rien ne vînt perturbé le palais de la reine.

(THE END)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre...inattendue. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée
» Contrat de travail à durée indéterminée à temps complet (modele)
» le siècle des lumières est bien terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~† kuroshitsuji †~ :: RPs :: Londres et ses alentours :: Palais de La Reine-