~† kuroshitsuji †~
Hey toi ? T'es nouveau par ici ? tu ne sais pas que ces rues sont dangereuses ? Tu ferais mieux de retourner d'où tu viens, si tu n'es pas assez préparer pour affronter cette dure réalité.Le monde n'est plus celui que tu connais, ici ne crois pas être le plus puissant, où tu tomberas sur de gros ennuis. Gravelir les échelons, et arriver à s'en sortir, c'est sûr que c'est ce que tout le monde recherche, mais est-ce bien une raison pour écraser les autres autours de toi ?
RèglementGroupesFiches PersosDemandes de rpsRps spéciauxJeux & Discussions
A savoir
27/09/2017 - Mise à jour du design
# Seconde information rapide...
Contexte
Londres, 19e siècle. Les humains sont décidément bien querelleurs... pourrait-on se dire. Ils ne cessent de chercher le pouvoir pour s'entre tuer et sont même parfois prêt à vendre leur âme pour arriver à leurs buts... Les créatures de l'ombre et de la lumière ont toutes un point de vue sur la question : les humains sont sacrément incompréhensibles. Mais il y a une chose qu'ils comprennent bien : détourner le Monde à leur image, idyllique ou.. cauchemardesque. Ils croient pouvoir s'ignorer, faire route seuls, ou pactiser avec quelqu'un qui restera à leur côtés jusqu'à la concrétisation de leur but, ou mort, mais tous, un moment ou un autre, finissent par se croiser sur la route. C'est irrémédiable. Serez-vous un Noble, un simple humain, honnête ou malin, malveillant ? un fier Démon aux sombres idées, capable de se sortir de n'importe quelle situation et vivant parmi les humains ? un Ange anonyme rêvant de Monde Parfait et de Recommencement ? un Shinigami sérieux, dérangé, qui doit se fondre dans la masse ou alors un Autre clandestin, au psychologique animal ou humain..? Chaque créature doit faire des choix pour atteindre ses buts, car d'autres pourraient saisir la chance à leur place... Chacun ses intérêts... et un conseil : ne croyez pas pouvoir ignorer les autres créatures sur votre chemin...
Evénements
Hey toi ? Tu ne sais pas la nouvelle en ville ? Des expériences scientifiques ont été faites, et certains morts peuvent revenir à la vie! Glauque ! Mais non c'est pas vrai, c'est qu'une rumeur ... t'imagines des maccabés vivre parmi nous ? n'importe quoi ... pas vrai ? C'est une blague ?
CHECKMATE
are you the king or a knight ?

Partagez | 
 

 Tu comptes rester là longtemps? [ Grell /o]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♠ Codeur Alanophile ♠
Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2012
avatar

Jouer à la nounou?





J’ai la légère impression qu’on m’prends pour une espèce de nounou ou je sais pas trop quoi ici. Est-ce que c’est de ma faute si notre équipe ressemble plus à une de tortues unijambiste asthmatiques qu’à une équipe de Shinigamis formés ? Certainement pas. Alors j’vois pas pourquoi c’moi qui doit courir après c’te connard sincèrement. Même si je ne le regrette plus maintenant, j’avais déjà très peu apprécié le coup du « on va te foutre un apprenti, prends-en bien soin », mais là le « arrête de nous faire chier et dégage d’ici, au passage retrouve le travelo qui est allé faire on ne sait pas quoi » ça passe encore plus mal. J’ai sincèrement autre chose à foutre de mes journées que de lui courir après. Et que d’faire la paperasse.

Je les aurais bien envoyé chier d’une manière ou d’une autre, mais en réfléchissant un peu – ouais c’possible chez moi- j’me suis dit que pour une fois qu’on me donnait l’autorisation d’aller enquiquiner Sutcliff, je devais bien en profiter non ? De toute manière, c’était soit envoyer chier la direction et laisser Sutcliff en paix, soit leur foutre la paix, et ils me la laisseraient certainement pendant un petit temps, tout en enquiquinant le roux. Alors voilà. Le choix avait été assez vite fait autant dire. Mais il n’empêchait que ça me faisait toujours chier que ce soit moi qu’on ait envoyé à sa recherche. J’sais pas, ils auraient pu prendre bêtement un apprenti, ou un plus jeune. Mais noon, donnez ça à Slingby, y nous f’ra pas chier pendant ce temps-là et ça l’emmerdera par la même occasion.

Breeeef. Avec tout ça, j’sais même pas exactement où j’suis censé me rendre. Ouais parce qu’en plus, on veut que je joue à cache-cache avec lui, la bonne blague. Si j’mets la main dessus, j’sais pas trop ce que je vais en faire. J’suis censé le ramener tout de suite à la Dispatch mais bon. C’pas comme s’ils étaient pressé, comme si ils allaient savoir quand je le trouverait et comme si j’aurais envie de le ramener tout de suite bien gentiment, comme il me l’était demandé. Crevez pour qu’je fasse quelque chose correctement pour une fois. Tch. Ca leur apprendra à faire appel à moi pour ce genre de missions plus que débiles. Ils ont qu’à lui foutre un collier s’ils veulent être sûr de ne plus le perdre. J’aimerais bien voir ça d’ailleurs. J’suis sûr que le résultat sera concluant.

En attendant, ça m’aide pas à le retrouver toute c’te discussion. Mais j’ai pas vraiment envie d’faire tout le tour de Londres pour le retrouver. C’pas mon passe-temps favori. J’pourrais le chercher dans un bar, même si je suis presque certain qu’il n’y soit pas, faut bien vérifier partout avant de faire des conclusions hâtives. Surtout quand ça m’arrange. Mais j’ai pas spécialement envie de rentrer trop tard non plus, ce serait assez con si Sutcliff revenait avant moi à la Dispatch. Bon on oublie c’t’histoire de bar et on la remettra à un autre jour où ça fera plus crédible. Et de préférence quand on m’aura enfin donné ma paye. Ou alors j’trouve le moyen de faire discrètement les poches de quelqu’un. Mouais non. C’trop fatiguant.

J’ai juste envie de retourner dans ma chambre et de pieuter. C’serait tellement plus agréable franchement que d’être ici à devoir rechercher l’autre pignouf un peu partout. Tiens en parlant d’lui, y a une espèce de gros machin rouge là-bas. Qui. Qui d’autre s’habillerait aussi mal ? Ouais, personne. On est bien d’accord. Bon, au moins on dirait que la partie « je me trimballe partout pour pouvoir trouver un fou furieux échappé de son lieux de travail » est finie. Maintenant on va pouvoir passer au moment le plus intéressant. Soit l’emmerdement de la personne, soit la provoquer. Ce qui dans les deux cas peut être vachement amusant. Bon, j’vais prendre sur moi, va bien falloir que je l’approche hein. Sinon je pourrais pas mener ma mission personnelle à bien.

« -Hey, Slutcliff, c’est fini la promenade ! »

Ouais, j’aime tellement ce jeu de mot que j’vais le sortir à tout bout de champ. Parce que voilà, c’comme ça. Mais bon j’imagine que ça suffira pas pour le faire rentrer. J’sais même pas c’qu’il vient foutre ici mais j’ai pas spécialement envie de le savoir. Les mains dans les poches, je m’avançai vers lui, regardant vaguement la bâtisse qui se dressait juste en face. Mouais. J’préfère mon lit quoi.

« -Bon fait pas chier et rentre, j’ai autre chose à foutre que d’taper la causette avec toi et v’nir te chercher et t’surveiller. »

Lâchant un soupir, je restai à quelques mètres de lui, faut pas non plus pousser bobonne dans les orties, j’vais pas me rapprocher plus de lui. Ouais, j’en avais déjà marre d’être ici. J’jure que si on me fait une quelconque remarque sur c’te putain de mission ils feront connaissance avec mes poings. Ou ma scie, ça reste à voir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3618
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Il faisait beau aujourd’hui, enfin si l’on prenait en compte le fait que nous étions en Angleterre, pays où il fait brumeux,pluvieux, grissailleux plus de 360 jours par ans. Alors oui, les pâles rayons du soleil qui renforcaient les teints maladifs des londoniens (parce que quand il fait du brouillard, bah on ne voit pas qu’on est pâle alors qu’en plein soleil et bah si !!) et qui tentaient de réchauffer les rares insectes qui sortaient encore en cette période, oui on pouvait considérer cela comme du beau temps. Presque comme une canicule tiens. Mais ce n’était pas le temps qui avait poussé le shinigami à sortir de son lit, ce n’était pas non plus la montagne de travail qui l’attendait, ni la perspective du rendez vous avec ses suppérieurs parmi lesquels pourtant, on retrouvait le beau et ténébreux Willy, non non non ; s’il était sorti c’était juste pour faire un tour, prendre l’air et voir ce stupide manoir.

Des heures qu’il rodait autour de cette stupide bâtisse, sans y entrer parce que..pourquoi ? Il n’en savait rien, habituellement il ne se gênait pas pour entrer, piquer deux trois gâteaux et peloter son démon favori. Seulement il ne l’avait pas fait, il s’était contenté de tourner, longer la grille comme un chien dans un enclos. Et bon sang qu’il détestait cette image ! Il aurait aimé croiser le jardiner, où l’autre abruti de cuisinier qui faisait exploser la moitié de la cuisine à chaque fois qu’il tentait quelque chose, mais rien. Pas un bruit, pas un souffle, rien de chez rien. Peut être que la rumeur était fondée finalement, IL était parti. Il avait fini son contrat et s’en était allé vers l’infini et l’haut delà en compagnie d’un cowboy et d’un ranger de l’espace…
Le rouquin secoua la tête agacé. Non ! C’était impossible, parce que ..et bien parce que c’est comme ça et puis c’est tout ! Pas après tout ce qui s’était passé ! Pour une fois qu’il arrivait à ses fin voilà que tout se remettait à foirer ; A croire qu’il était tombé dans une marmite de poisse quand il était petit. Déjà il n’était pas né dans le bon corps, et puis à chaque fois qu’il arrivait à conclure..Et bien c’était du vent. A ce rythme là il finirait vieille fille avec ses chats en train de filer la laine au coin du feu. Heureusement qu’il ne vieillissait pas sinon cela ferait belle lurette qu’il aurait viré fou. Ruminant ses sombres pensées, il ne comprit pas tout de suite que c’était à lui que l’on s’adressait.

« -Hey, Slutcliff, c’est fini la promenade ! »

Enfin les mots parvînrent à son esprit, il sentit ses poils se hérisser tout le long de son corps. LUI. S’il manquait bien quelque chose pour pourrir sa journée, c’était bien ça. Maintenant il en était sûr, il aurait du rester au lit. Avec une lenteur exagérée, Grell releva la tête, laissant ses cheveux tomber devant ses yeux pour les repousser du dos de la main avec la grâce d’une dame de haute lignée. D’une part parce qu’il savait que cela mettrait l’autre hors de lui et puis aussi parce qu’il..adorait faire ça. Bah oui à quoi ça sert d’avoir des longs cheveux si on ne peut pas s’amuser à les remettre en place toutes les dix minutes ? L’autre avait continué à parler, mais ses mots s’étaient perdu dans le vent, Grell n’avait toujours pas digéré le Slutcliff…Une vague pensée lui traversa l’esprit, ce qui lui arracha un sourire. Ils devaient être vraiment mal là haut pour lui envoyer Blingbling. Sans s’approcher, il pointa le menton en avant, en un geste de défi.

« Pauvre petit, tes cours d’orthophonie n’ont pas encore porté leurs fruits à ce que j’entends. Mais ne t’en fais pas, dans le fond on ne te demande pas de parler, juste d’agir pas vrai ! »

Il lui fit un clin d’œil malicieux. Mais on pouvait clairement voir que si l’autre l’approchait de trop près, c’était sa tronçonneuse qu’il allait rencontrer.Pourquoi est-ce qu’il avait fallut que ce soit ce misogyne anti-féministe qui vienne le chercher ? D’abord pourquoi avait-on voulu qu’il rentre ? C’est bon il n’était plus un enfant et aujourd’hui c’est mercredi donc il n’y a pas école ni travail normalement. Et même s’il y avait il devait bien lui rester quelques jours de RTT non ? En tout cas il n’y avait aucune raison que cet idiot soit là en train de lui gâcher la possibilité d’une éventuelle rencontre avec son majordome démoniaque.

« Depuis quand tu travailles seul toi au fait ? Ils ont jugé que tu étais enfin capable de te débrouiller sans te faire bobo ? »

Il se mit à rire, un rire aïgu, moqueur qui ne dura pas plus d’une dizaine de secondes. Juste assez pour le remettre à sa place. Car personne n’avait jamais accompagné Grell. Oh ils avaient essayé au début de lui coller un apprenti, un collègue, mais le rouquin s’était toujours arrangé soit pour que l’autre démissionne, soit en se sauvant dès que son collègue avait le dos tourné. Et ils avaient fini par comprendre. Si on le laissait tranquille, il pouvait faire du bon boulot, de l’excellent même, puisqu’il était le meilleur. Seulement là on ne le laissait pas tranquille, apparemment on voulait juste le faire chier…

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
♠ Codeur Alanophile ♠
Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2012
avatar

Blah blah blah.





Et vas-y que je te fasse mumuse avec mes cheveux parce que haaan ils sont longs et que quand je bouge la tête ca va partouuut. Sérieusement. Ils ont été le chercher dans une maison close c’est ça ? Mais il a fini par leur faire tellement pitié qu’ils s’en sont débarrassé d’une manière ou d’une autre, en le tuant si ça se trouve et puis…Puis il est devenu Shinigami parce qu’un type complètement bourré de la Division est passé par là et c’est dit que ce serait drôle d’avoir quelqu’un comme ça dans ses rangs. Ahaha. Si je le retrouve il verra comment mes poings se marrent d’avoir à me le coltiner je ne sais pas combien de fois par jour. Que ce chien aille crever dans d’atroces souffrances, même s’il est immortel. Booon, on va éviter de s’énerver tout de suite et attendre qu’il me suive bien gentiment parce que c’est ce qu’il va faire n’est-ce pas ? Ouais et j’crois aussi encore aux licornes. Qui viennent me rendre visite hebdomadairement. J’suis sûr que c’est votre cas aussi.

…Quoi ? D’quoi il bave l’autre ? Y m’cherche c’est ça ? Mes cours de quoi ? Orto…Quoi ? J’connais orthographe mais pas son truc chelou là. J’suis sûr qu’il vient d’inventer un mot pour me faire chier, ça doit être ça. Ou alors mon vocabulaire est pas assez étendu, mais j’préfère la première option, question de fierté. Tout ce que j’ai compris c’est qu’il aimait pas ma façon de parler. Bah désolé si t’es pas assez intéressant pour que je fasse des phrases complètes connard. J’parle comme j’veux et j’ai déjà fait un immense effort pour me restreindre dans les insultes et la provocation alors merci d’en faire de même. Mais bon c’est trop lui demander. Au moins si il se passe quoique ce soit et qu’il se prend des coups, bah c’lui qui a commencé c’pas moi. J’sais que y a strictement aucune preuve mais au moins moi je le sais. Et…Et voilà on s’en branle en fait.

« -Ta gueule et rentre, tu comprends ? »

A quoi bon essayer d’être poli, j’pourrais pas y arriver avec une telle…Chose ? En face de moi. Sérieusement, y devaient être complètement désespérés le jour où ils l’ont recruté c’pas possible autrement. J’suis certain que des toooonnes de gens auraient pu mieux faire l’affaire que lui. Mais à mon avis ils passaient une crise existentielle et ils ont eu besoin d’engager de teeellement incompétent, qu’ils pourraient toujours se référer à lui pour se dire qu’en fait, ils étaient bons. Quelque chose dans le genre quoi. J’vois pas d’autre explications hein.

Qeuwaa ? Qu’est-ce qu’il a encore l’autre travelo hystérique ? Tch. Y fait déjà chier, mais c’était à prévoir et plus qu’un peu même. Si seulement j’risquais rien, j’aurais bien voulu lui foutre un coup de faux histoire de le faire taire et le ramener en le tirant par les cheveux tiens. Parce que sinon ça aurait pas été drôle. Et puis c’tait quoi cette question ? J’suis certain qu’au fond il faisait référence à Alan, mais si je réagissais au quart de tour, cela ne lui ferait que trop plaisir, après stout j’étais certaine que c’était son but depuis le départ. J’vais donc me contenter de faire comme si je n’avais rien compris, et lui répondre le plus gentiment possible. Ou pas.

« -D’puis que Spears te rejettes, c’t-à-dire toujours. »

La seule fois où j’ai dû travailler en équipe, c’était lors de mon examen, foireux, et lorsque l’on m’avait attribué un apprenti. Et encore ce n’était pas réellement travailler que j’avais fait, c’était plutôt le former. Donc il pouvait la fermer une fois de plus. Bah maintenant c’pas comme si ce qu’il disait avait été ne serait-ce qu’une seule fois intéressant. On devrait en plus de la laisse, lui acheter une muselière spéciale pour qu’on ait la paix et qu’on ne l’entende plus jacasser partout de sa voix plus qu’horripilante. Ca nous ferait des vacances par la même occasion, j’suis certain que personne ne s’en plaindrait. A part lui bien évidemment mais il ne pourrait pas le faire à voix haute, quel dommage.

« -J’te f’rais remarquer que ce n’est pas ma faux qu’on s’est cru obligé de reprendre en la remplaçant par…Qu’est-ce que c’était encore ? Des limes à ongles ? Naan, c’t’encore trop dangereux pour toi ça. »

Maintenant je dis ça, mais j’suis quasiment certain que si certaines de mes activités nocturnes absolument pas illégales d’un point de vue d’un Shinigami se savaient, je risquais bien pire. Mais rien à foutre, le temps qu’ils le sachent et qu’ils trouvent l’auteur de ces meurtres, si j’arrivais à rester discret, j’aurais atteint mon but depuis des lustres. Si ça se trouve, ça ne saura jamais. Il faut juste que je fasse assez attention et que je ne fasse pas une énorme bourde parce qu’un con dans le genre de Slutcliff aurait fait une remarque, ou un geste ou je sais pas trop quoi dont il est capable, qui me déplaît. En fait, j’devrais carrément apprendre à être moins impulsif. Ahah. La bonne blague. C’tellement mieux de frapper sur les gens plutôt que d’essayer de négocier. On se fait au moins pas chier à les écouter, et…et généralement ils obéissent après aussi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3618
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Ahah ! Il avait réussi à le mettre en rogne. En même temps ce n’était pas une grande victoire, presque trop facile. Peut être qu’en poussant un peu plus, il pourrait le faire sortir de ses gonds et lui attirer les foudres des gens de la haute. Hmm ce serait bon de le voir crouler sous les milliers d’heures supplémentaires non rémunérées..presque aussi jouissif de de voir Willy dans sa douche le corps ruissellant et…bref vous n’avez pas besoin d’un dessin si ?

La petite reflexion sur Willy,classique. S’il ne l’entendait pas au moins 150 fois par jour, c’est qu’il était devenu sourd. Et comme il ne pratiquait pas le genre d’activité qui rend sourd (à ce que l’on dit), bah il ne l’était pas. Le rouquin pencha la tête sur le côté, se demandant si l’être immonde en face de lui se masturbait. D’un côté il était tellement culcul en ce qui concernait la sexualité (dès que l’on faisait des sous-entendus sur ses pseudo-relations, il se mettait en rogne) que c’était peu probable qu’il fasse..ça. M’enfin il fallait bien qu’il s’occupe de temps en temps. Et puis, même lui il devait avoir des envies non ? Une grimace se peignit sur les traits si délicats du shinigami rouge. Beurk, non, il ne fallait même pas essayer d’y penser.

Le coup de la faux maintenant. Bah, c’est sûr que sa Sebby faisait couler de l’encre, et parler les commères des bureaux. C’est sûr il avait du la « préter » afin qu’ils fassent des analyses de conformités, et il avait reçu en échange deux minuscules ciseaux. M’enfin il s’en était bien tiré avec ces armes, comme quoi il ne faut pas se fier uniquement à ce que l’on a dans les mains.

« C’était des ciseaux pour ta gouverne. Et comme tu vois que ce soit avec des ciseaux où avec ma tronçonneuse, je suis toujours capable d’effectuer ce que l’on me demande. Ce qui semble loin d’être ton cas. »

Il s’approcha de son pas sautillant, mettant en valeur ses courbes féminines et son déhanché qui en faisait baver plus d’un. (même si personne ne l’admettrait publiquement). Grell était un peu plus grand que son compagnon, grâce à ses talons bien sûr et ses longues jambes élancées. Il le dominait donc légèrement ce qui lui conférait un sentiment de supériorité et de puissance qu’il avait d’ailleurs avec tout les membres des shinigamis qu’ils soient plus grands que lui ou non.

« Au fait, tu es encore en train de chercher une solution pour Alan ? Où tu vas attendre de le voir dépérir. J’ai déjà acheté sa couronne mortuaire, elle est magnifique toute en rose pourpre. Je pensais lui montrer ce week end tu en dis quoi ? »

Sitôt sa remarque faîte, le rouquin opta pour une retraite prudente. Une bonne centaines de mètres entre eux suffiront largement. Et puis au pire, il a toujours sa faux pour parer. De toute façon l’autre ne peux pas le tuer, sinon ils feront des enquêtes et personne n’aimait que l’on fouillait dans ses affaires.

Spoiler:
 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
♠ Codeur Alanophile ♠
Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2012
avatar

Pudding.





Soupir. Allez essayes de penser à autre chose que ce truc en face. Il le faut pour…pour la survie de l’humanité ? Aha, rien à foutre. Même si c’était le cas, c’pas ça qui m’empêcherait de lui mettre ma main dans la figure. Et puis en plus si je le fait assez fort, il pourra changer de lunettes et en prendre des moins pourries, en gros, si j’le frappe, c’est positif pour nous deux, donc j’peux le faire ?  Mouais. J’suis pas certain que les supérieurs aiment beaucoup cet état d’esprit. Et j’ai pas vraiment l’intention de perdre du temps à les écouter leur sortir leur bla-bla comme quoi il faut un espriiiit d’équiiiiiipe et que nooon c’est pas bieeen de frappeeeer les autres et vous faiiites tous chieeeer, comment est-ce pensable, une seconde d’avoir un esprit d’équipe quand vous avez l’autre qui doit avoir une deuxième faux coincée dans son derrière comme supérieur et Sutcliff comme coéquipier ? Impossible. J’suis p’têtre pas mieux, mais on m’a rien demandé alors hein. Si y avait pas Alan, ça ferait des siècles qu’je serais parti m’la jouer solo et que je ne prendrais même pas la peine de passer par les bureaux. J’aurais eu certainement encore plus de problèmes qu’actuellement, mais ils pourront faire c’qui veulent, leurs heures supp’ non payées, ils peuvent se les mettre où j’pense.

En plus il/elle/Slutcliff/Chose se mets à chicaner sur les mots. Lime à ongles, ciseaux, c’est tout aussi ridicule okay ?  Ahaha. « Effectuer ce que l’on me demande ». Foutage de gueule ? Si il faisait ce qu’on lui demandait, j’me FERAIS PAS CHIER A LUI COURIR APRES MAINTENANT. J’aime gueuler intérieurement. Surtout quand on parle de l’autre bouffon là. Ça m’évite de m’en prendre immédiatement à lui physiquement on va dire. Après tout, vu ses paroles tout c’qui cherche à faire, c’est d’la provocation. Okay, si il se la joue comme ça, on va voir qui va gagner. Il fait beau, Alan est pas dans les parages, à part Slutcliff y a personne pour me faire chier et ça fait longtemps que j’m’en suis plus fumé une. Du coup, pendant qu’il se rapproche –pourquoi ? j’sais pas et je veux pas savoir-, moi j’préfère m’occuper de ma clope plutôt que d’prêter attention à lui. Sauf pour lui répondre.

« -Ah ouais ? Pour ta gouverne, on m’a jamais confisqué ma faux, ni envoyé un Shinigami pour v’nir me chercher. Alors ton « capable d’effectuer c’que l’on m’demande » t’peux te l’mettre dans l’cul, ça devrait pas trop mal passer chez toi. »

Et vas-y que j’te finisse ma phrase en te recrachant à la gueule plus de la moitié de ma fumée. Heureusement qu’j’l’ai fait avant qu’il reprenne la parole, sinon j’crois que j’me serais petit a : étouffé avec, petit b : j’aurais essayé de lui faire manger la clope avant de pouvoir faire quoi que ce soit d’autre. Ouais c’est ça, t’fais bien d’reculer connard. Si je vois ne serait-ce que qu’une infime partie de cette couronne mortuaire, je la lui fais manger. Et puis j’l’emmerde, j’l’ai déjà la solution, faut juste qu’j’y aboutisse. Mais j’suis pas encore assez con pour le lui dire non plus.

« -Que si tu t’approches de lui, c’est à toi qu’elle servira c’te couronne mortuaire, pauv’ type. »

Bon autant essayer de ne paas s’emporter, ça ne me servira strictement à rien. A part me défouler sur lui et le frapper, c’qui en fait, fait beaucoup de choses. Après tout, j’peux toujours lui faire ravaler ses paroles et prétendre après qu’c’est un Démon sur le chemin qui lui a fait ça. …Si c’est parfaitement plausible. Mais on peut certainement trouver une autre échappatoire. Premièrement, on met les mains dans les poches pour éviter d’avoir envie de les sortir. Et maintenant on réfléchit à comment le faire chier de la meilleure des manières. Sauf que là, j’ai pas vraiment envie de réfléchir, juste de lui faire comprendre qu’il à pas à parler d’Alan comme ça.

« -Han, t’sais pas ce qu’a sorti une des secrétaires l’autre jour ? Y en a une qui s’cherche des talons, elle est prête à mettre pas mal de livres sterling dedans, t’peux toujours proposer les tiens, et pt’être qu’avec c’t’argent et beaucoup de chance, il t’prendra pour une nuit. »

On va laisser Spears en paix cette fois-ci, alors j’me contente de pointer le manoir en face. Autant changer de bouc émissaire de temps à autre hein. C’tait pas très relevé, le coup des commérages mais bon, ça marche toujours et puis, à force d’avoir fréquenté les secrétaires, on en entend pas mal et surtout, y en a qui retiennent l’attention. Ou qui concerne  des personnes que l’on aime pas spécialement, au choix. Et on peut dire que y en a pas mal sur l’autre crétin là à côté. Qui n’est plus si à côté que ça mais c’mieux pour tout le monde alors j’lui dirai rien. Pour sa propre sécurité, il est préférable qu’il reste là-bas hein.




[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3618
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Bon, maintenant une chose était sûre...la journée était fichue. Ce n'était plus maintenant que Sebas-chan allait sortir pour crier sur le jardinier où pour préparer le salon de jardin afin que son jeune maître prenne le thé dehors. Et puis même si cela se produisait...et bah il ne pourrait pas aller le voir vu qu'il avait le gros lourdaud dans les pattes.
Pff il fallait vraiment qu'il fasse comprendre à sa hiérarchie que non trois fois non, il n'allait pas obéir au doigt et à l'oeil et que plus ils allaient le contrarier, moins il serait conciliant.

Grell observa l'autre Shini avec la tête de celui qui vient de trouver une grosse bouse bien collante sous sa chaussure hors de prix et qui sait que même en frottant bien, l'odeur restera imprégnée pendant au moins trois semaines...


Si cet idiot se servait un peu plus de sa tête au lieu de ses biscoto, il se rendrait compte que justement, il ne devait pas être si utile puisque l'on l'envoyait rechercher le fauteur de trouble..m'enfin ça devait lui passer au dessus de la tête ça. Peut être même que les big boss espéraient qu'ils s'étripent et comme ça ils ne garderaient que le meilleur, (enfin disons qu'ils auraient réduit leur nombre de problème par deux).

Si tu te crois si important, il faut te demander pourquoi tu est ici alors...à jouer les gariens. TU ne vas pas me dire qu'ils n'ont plus rien à nous donner à faire?

Le commentaire sur ses chaussures lui arracha un sourire diabolique, dévoilant ses dents aiguisées. Essayez donc de marcher avec ça toute la journée, en gardant clase et élégance. On en reparlera après. Toujours est-il qu'il s'agit d'une attaque que le rouquin prenait pour un compliment s'il y a bien une chose dont il est fier, c'est de ses talons et de son manteau. Du sûr mesure. Pas sur que l'autre ait la classe nécessaire pour ça, ni même les moyens...

''Impossible..elle ne pourra jamais s'offrir des objets d'une telle classe. Elle ne les mérite même pas. Tu devrais arrêter de fumer, il paraît que ça tue pas mal de gens..."

Il se mit à glousser, même s'il fallait le reconnaître, la blague étai plus que nulle. M'enfin on faisait ce que l'on pouvait. Il faut dire que Grell n'était plus vraiment d'humeur à rire. Il avait touché son rêve du bout des doigts, il avait flirté avec son démon, l'avait même embrassé..et voilà qu'il lui filait entre les doigts. C'était...rageant et diablement excitant.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu comptes rester là longtemps? [ Grell /o]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» refus de diversification...comment rester zen
» Suppression prochaine de comptes inactifs
» Normandie: la chambre régionale des comptes pourrait fermer
» Comment faites-vous pour rester - ou devenir - ZEN?
» Rester seul(e) à la maison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~† kuroshitsuji †~ :: Corbeille :: Rp mort-