~† kuroshitsuji †~
Hey toi ? T'es nouveau par ici ? tu ne sais pas que ces rues sont dangereuses ? Tu ferais mieux de retourner d'où tu viens, si tu n'es pas assez préparer pour affronter cette dure réalité.Le monde n'est plus celui que tu connais, ici ne crois pas être le plus puissant, où tu tomberas sur de gros ennuis. Gravelir les échelons, et arriver à s'en sortir, c'est sûr que c'est ce que tout le monde recherche, mais est-ce bien une raison pour écraser les autres autours de toi ?
RèglementGroupesFiches PersosDemandes de rpsRps spéciauxJeux & Discussions
A savoir
27/09/2017 - Mise à jour du design
# Seconde information rapide...
Contexte
Londres, 19e siècle. Les humains sont décidément bien querelleurs... pourrait-on se dire. Ils ne cessent de chercher le pouvoir pour s'entre tuer et sont même parfois prêt à vendre leur âme pour arriver à leurs buts... Les créatures de l'ombre et de la lumière ont toutes un point de vue sur la question : les humains sont sacrément incompréhensibles. Mais il y a une chose qu'ils comprennent bien : détourner le Monde à leur image, idyllique ou.. cauchemardesque. Ils croient pouvoir s'ignorer, faire route seuls, ou pactiser avec quelqu'un qui restera à leur côtés jusqu'à la concrétisation de leur but, ou mort, mais tous, un moment ou un autre, finissent par se croiser sur la route. C'est irrémédiable. Serez-vous un Noble, un simple humain, honnête ou malin, malveillant ? un fier Démon aux sombres idées, capable de se sortir de n'importe quelle situation et vivant parmi les humains ? un Ange anonyme rêvant de Monde Parfait et de Recommencement ? un Shinigami sérieux, dérangé, qui doit se fondre dans la masse ou alors un Autre clandestin, au psychologique animal ou humain..? Chaque créature doit faire des choix pour atteindre ses buts, car d'autres pourraient saisir la chance à leur place... Chacun ses intérêts... et un conseil : ne croyez pas pouvoir ignorer les autres créatures sur votre chemin...
Evénements
Hey toi ? Tu ne sais pas la nouvelle en ville ? Des expériences scientifiques ont été faites, et certains morts peuvent revenir à la vie! Glauque ! Mais non c'est pas vrai, c'est qu'une rumeur ... t'imagines des maccabés vivre parmi nous ? n'importe quoi ... pas vrai ? C'est une blague ?
CHECKMATE
are you the king or a knight ?

Partagez | 
 

 Qui obtiendra ce petit être..? [Grell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
En soirée, 22h50.

Ce soir je suis en plein travail même si il ne me reste que peu d'humains auquel je dois rendre visite j'ai encore des tas de chose à faire en rentrant. Enfin le prochain que je dois voir se trouve à quelques sauts de là où je me trouve, quelque part dans une rue de Londres à attendre la faucheur avec impatience... Ah non ça c'est moi qui suis impatient, comme toujours. J'en soupir d'avance tiens, j’espère ne pas trop m'ennuyer encore une fois mais c'est surement trop en espérer.

Enfin, actuellement je suis en train de prendre tout mon temps en sautant sur les toits avec ma death scythe enroulée autour de mon bras droit en suivant mon torse et marchant à un bon rythme tout de même, il ne faut pas qu'il file ou j'aurais des ennuis.
Aujourd'hui j'ai opté pour la chemise noir, pantalon à pinces, chaussette et chaussures de la même couleur et sur mesure, mais cette fois j'ai mis une joli cape noire afin de cacher mon visage surtout et... J'ai oublié de me raser donc j'ai toujours ma belle barbe de quatre ou cinq centimètres. Faut avouer que j'avais un peu froid ce midi donc j'ai préféré me couvrir un peu et vu le tissu de la cape en fait c'est surtout esthétique. Quoi de mieux qu'être tué par un faucheur bien habillé hm ? Ça peut toujours être agréable.

Bref, je suis bientôt arrivé à destination, je devrais y être dans deux petites minutes si tout va bien. Ce soir la lune est pleine et magnifique, il y a même des tas d'étoiles brillants de milles feux pour l'accompagnée, une belle nuit pour mourir d'après moi. Je me demande bien ce que peut faire cet humain, est ce qu'il passe son temps à faire n'importe quoi comme tout le reste ? Ou s'occupe t-il intelligemment ? C'est ce qu'on va voir.

Me voilà donc arrivé, pour le moment je pense que je vais l'observer un peu alors on va s'accroupir sur un toit en regardant la cible dans ses derniers instants de vie, cela peut être intéressant on ne sait jamais. Je me suis donc posé sur le sommet du toit le plus proche de ma cible, les avant bras accoudés à mes genoux et le fessier posé sur le rebord d'une cheminée éteinte.


Dernière édition par Andrew Davis le Dim 27 Nov - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
En soirée, 21h30

Et voilà, je suis encore à la bourre. Et j’ai loupé le programme de ce soir. Non mais franchement, vous ne pensez pas que dans une société aussi importante que la nôtre on ne pourrait pas avoir des vrais contrats de travail impliquant qu’à partir de 18 heures le travail s’arrêtait jusqu’au lendemain.

Bon, c’est vrai que j’ai tendance à traîner. Mais c’est pour eux aussi. Tout le monde mérite une belle mort, avec une jolie mise en scène. Après tout, notre mort c’est la dernière chose que l’on fait sur terre. Autant finir en beauté vous ne trouvez pas ? Il faudrait peut-être que je fasse une carte de visite pour que ceux qui souhaitent que je m’occupe personnellement d’eux. Peut-être me faire payer aussi…j’en parlerai à Willy.
Un petit tour par la salle de bain, où je m’observe dans le miroir. Mmh pas trop mal, sachant que cela fait plus de 8 heures que je crapahute sur Terre, à jouer avec la mort. Mes grands yeux de biche sont toujours encadrés par mes longs cils que je recouvre quand même de mascara. Un peu de gloss sur les lèvres et je reboutonne ma chemise. La dernière âme ne voulait pas partir sans une dernière danse. Du bout des doigts j’efface une trace de sang qui macule ma joue et je le porte à mes lèvres.

J’entends un bruit, l’horloge de la maison sans doute. 22 heures. Il est temps de passer à la suite. Je me penche sur le rebord de la fenêtre, le vent fouette mon visage, projetant mes longs cheveux rouge tout autour de moi. Une auréole de rouge. Mon long manteau claque une dernière fois et me voilà disparu dans la nuit.

En route pour la suite. Le dernier de la journée d’après ma deathliste. Ma faux dans la main gauche, je vadrouille sur les toits à la recherche de la bonne adresse. Un petit regard vers le clocher. C’est mon endroit, mon lieu de prédilection. De là-haut on a une belle vue sur le village, les humains paraissent tels des fourmis. Mais pour ce soir ce n’est pas la peine. Encore quelques minutes et me voilà arrivé à destination.

Un appartement, au deuxième étage. Il faudra faire attention aux voisins sinon je risque encore de recevoir un blâme. Bon..allez, on ne va pas y passer la soirée. Je me faufile le long du mur et je frappe doucement à la fenêtre, tel Roméo allant voler un baiser à sa dulcinée. Sauf que cette fois-ci c’est la mort qui frappe à la fenêtre.

La fenêtre s’ouvre, je repense rapidement à ce que j’ai comme information concernant la victime. Un homme, environ la trentaine, qui travaille comme clerc de notaire. Il a attrapé une infection à force de manipuler les pièces en argent et en or. Bref..un drôle de truc.

La fenêtre s’ouvre sur un visage jovial. De beaux yeux bleu me scrutent sous un tas de cheveux blonds ébouriffés. Alors que je me faufile dans ce qui est la chambre de l’individu, je lui adresse un sourire plein de dents. En général mon sourire perturbe un peu les gens.

Il reste encore un peu de temps avant que cet homme ne succombe. Autant en profiter un peu…

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
Il me reste encore dix bonnes minutes avant l'heure alors pourquoi ne pas lui rendre visite pour me faciliter la tache hm ? Je me lève en prenant le soin de dépoussiérer correctement mes vêtements, l ne faudrait par être sale en arrivant chez cet homme tiens. Avant ça je vais feuilleter ma deathliste histoire de revoir chaque détails et vérifier si rien ne m'a échapper. Je la referme et la remet où je l'ai prise, repassant ces détails dans ma tête.

Bon, si je saute d'ici personne ne me verra comme la rue est déserte. Donc je saute sans aucune peine, posant les pieds à terre je m'avance avec nonchalance vers la porte de l'immeuble, oui car je vais passer par la porte d'entrée !
Enfin, j'appel le concierge pour qu'il m'ouvre en trouvant un prétexte bidon qu'il cru sans nul doute. Trop crédules ces humains.
Le concierge commence à me parler encore et encore, il me reste peu de temps alors il faudrait que ce vieil homme cesse de m'importuner. Du coup je lui fait comprendre gentiment que je suis pressé et au final il me laisse partir à cinq minutes de l'heure à laquelle l'humain est censé mourir.

Obligé de monter les marche rapidement, quatre à quatre pour ne pas être suspecté par le concierge. Je suis arrivé devant la porte alors je frappe trois fois énergiquement pour être certain que le jeune homme m'entende. Au final je n'ai pas la patience d'attendre trop longtemps et je force sur la poignée pour qu'elle cède sans faire de bruit, la porte est maintenant obligée de s'ouvrir. Puis, un locket qui bloque bah voyons ! J'ai pas le temps d'attendre donc je vais le casser aussi. Je tend la main et tire sur la chaîne qui ne résiste pas du tout et se brise entre mes doigts.

Enfin entré. Je bloque la porte derrière moi avec ce qui me passe sous la main, ça devrait assez retenir un humain le temps que je fasse mon travail, largement.
Je longe le couloir tout en regardant dans chacune des pièces avoisinantes afin de trouver celui que je cherche pour au final déboucher sur un salon où il est apparemment debout devant un type en rouge.
Bizarre j'ai l'impression de l'avoir déjà vu celui là... Et ce style tape à l’œil c'est quoi ça ? Il me dit vaguement quelque chose mais si je ne m'en souviens pas alors ce n'est pas important. Tout ce que je sais là maintenant c'est qu'il est sur mon chemin et que je vais sûrement devoir m'en débarrasser s'il ne part pas très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Alors que je m’apprêtais à discuter de choses passionnantes avec ma future victime. Comme par exemple pourquoi le sang est-il rouge ? Et pourquoi lorsque l’on éternue ferme-t-on toujours les yeux ? (à ce que l’on raconte si on garde les yeux ouverts pendant un éternuement la force de l’éternuement est telle que vos yeux sortent de vos orbites, j’aimerai bien tester sur un humain mais je n’ai pas encore trouvé comment faire éternuer à coup sûr. La plume sous le nez c’est du pipeau, si si je vous jure.)
Bref, alors que nous étions au tout début de notre relation, nous voilà interrompu et de manière fort peu élégante par un nouvel individu. Le menton, comme le regard, hautain, je le scrutais de la tête aux pieds. Il avait l’air…sombre. Tout de noir vêtu, il me faisait vaguement penser à un gigolo des quartiers huppés. Non pas que je fréquente ce genre d’homme, ne vous méprenez pas, mais il faut savoir se tenir au courant de tout dans notre métier et en général les affaires sordides de prostitué(e)s retrouvés morts où en morceaux (ce qui revient au même je vous l’accorde) m’étaient toujours octroyés. Je me demande parfois si ce n’est pas un petit hommage que l’on me rend là.

Mais passons, de toutes les manières ma victime n’avait pas les moyens de se payer un gigolo et elle avait l’air aussi surprise que moi. Ce qui voulait dire que la personne n’était pas attendue. Peut-être un voleur, qui tombe au mauvais endroit au mauvais moment. Parce que bon, voleur, gigolo où grand-mère déguisée en tombeur, j’avais autre chose à faire ce soir et j’aspirai vraiment à rentrer chez moi.

J’observais donc, affichant une moue perplexe, la victime se dandiner d’un pied sur l’autre. Ne sachant que dire et visiblement près à prendre la fuite. Sauf que..pas de chance pour lui, nous étions de chaque côté, l’encerclant quoi.

Comme il semblait avoir oublié les bonnes manières, je pris sur moi de faire les politesses d’usage qui s’imposent lorsque l’on a un invité. Même si ledit invité ne l’était pas vraiment et qu’il vient de vous fracturer la porte ce qui risque de coûter assez cher. Mais bon, puisque le type va mourir cette nuit passons ce petit détail.

Dévoilant mes canines acérées en un sourire tordu, (l’un de mes préférés celui-ci, c’est celui qui veut dire, attention à toi parce que tu es très mal là). Je commençais donc le baratin habituel avec un ton doucereux

« Bienvenu Mr…même si la porte était fermée et que nous avions des choses assez importantes de prévues ce soir. Je suppose que vous avez une bonne raison pour être entré par effraction chez ce gentilhomme. Il y a le feu chez les voisin ? Une fuite de gaz peut-être ? Où alors vous avez vu de la lumière et vous vous êtes dit pourquoi pas ? »

Tout en parlant, j’avais saisi d’une main ferme ma si précieuse tronçonneuse et je l’avais placée en évidence devant mes jambes. M’appuyant nonchalamment dessus. Si avec ça il ne comprenait pas qu’il n’était pas le bienvenu, c’est qu’il était suicidaire.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
J'ai la grande impression qu'il me cherche des noises celui là, et si on s'amusait un peu hm ? Je m'ennui beaucoup ces temps ci ça tombe bien. Je retire ma capuche afin de dévoiler mon visage, mes yeux perçant et provocateur sur le jeune homme à la tronçonneuse, le passant au rayon X de haut en bas. C'est un homme où une femme ? Je suis plus très sur.

"Mais qu'avons nous là ? Un requin rouge sur pattes ?! T'as pas autre chose à faire que d'empiéter sur mon terrain ?"

Oui je sais j'ai tendance à être malpoli quand on m'empêche d'accomplir mon travail bien que ma voix soit grave et chaude, mais j'ai la grande impression qu'on se fiche de moi là. Attend, une tronçonneuse dans un bâtiment ? Il fait quoi avec ça ici ?  Dans tout les cas ce sourire me plait bien, il me dit que je ne vais peut être pas m'ennuyer, au moins ça de positif !

Bon, je suppose que je n'ai plus besoin de me cacher, et puis cette cape risque de me gêner dans l'action qui risque de venir. Du coup je la détache et la lance sur le canapé sans autorisation, révélant ainsi ma silhouette tout de noir vêtue et parfaitement taillé pour un homme de ma stature. Après tout j'ai un corps parfait pour un homme, enfin c'est souvent ce que disent mes conquêtes en tout cas.
Sans ma cape, la longue chaîne de ma death scythe enroulée autour de mon bras et mon torse est parfaitement voyante, le manche accroché à mon pantalon et la dague dans ma manche.

Maintenant qu'il peuvent me voir j'arbore une expression effrayante, voir oppressante surtout pour l'humain, cela accompagné de mon beau regard perçant vert bleutés. Et puis ma prestance, je suis bien plus grand que ce zigoto en face de moi du haut de mes un mètres quatre vingt dix, qu'est ce qu'il compte faire ? Enfin je ne vais pas m'avancer, il n'a pas l'air d'être comparable à ces humains.


"Tu te trouve juste derrière ma proie, tu ferais mieux de partir avant qu'il ne soit trop tard."


Au moins je suis bien direct dans mes propos, pourquoi y aller par quatre chemin quand on est presser. Je me suis avancer de deux ou trois pas, me rapprochant des deux jeune gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Ouh mais c’est qu’on a de la répartie. Et puis celle-là on ne me l’avait encore jamais faite. Entre les framboises, les fraises allongées et j’en passe et des meilleures on peut dire que ce coup ci c’est novateur. Requin rouge sur pattes. Alors comme ça Monsieur analyse ce qu’il voit et parle après ? Très bien, dans ce cas qu’est-ce qui va se passer si on t’attaque sans te laisser le temps d’en placer une. Verbalement j’entends bien.
Parce que moi aussi j’ai eu le temps de regarder. Grand, très grand, trop ? Hmm pas forcément. Vraiment bien fait, la tenue est adaptée au personnage et met ses formes assez bien en valeur. Et ses cheveux, j’avoue sans peine que je me vois assez bien y perdre mes longs doigts et les tirer violemment. Bref, ce mec est parfaitement mon type. Pourquoi est-ce qu’il faut toujours que je tombe sur l’homme de ma vie dans les moments où je ne suis vraiment pas en valeur ? Je vous jure, d’abord Willy, puis Sebby, à croire qu’il n’y a que lorsque je côtoie la mort que j’arrive aussi à trouver l’amour.

Oh et puis cette façon de me prendre de haut, ce petit air hautain qu’il affiche. Mmh..ça me fait me trémousser dans tous les sens. Bon après le reste c’est pas vraiment de mon goût. Déjà cette histoire de terrain. Et puis son arme. Parce que bon, faut être aveugle pour ne pas voir la chaine (Qui me donne d’ailleurs quelques frissons pour des raisons très personnelles que je n’évoquerai pas ici) . Et le regard. Un regard à la William. A croire qu’il a bossé avec les nouveaux pour qu’ils aient les mêmes expressions que lui. Une armée de Willy. Hmm c’est qu’on pourrait en faire des choses avec…

Bref regard méchant+ yeux d’une drôle de couleur + arme où truc étrange ça veut dire quoi ? Bingo, on est tombé sur un shinigami. Alors un shinigami rebelle qui veut se tuer des gens peut être où alors je ne sais pas moi peut être que la victime est un de ses potes. Quoi que à voir la tête de la victime je dois être loin du compte.

Sa petite menace me fit sourire. Un petit bout de langue dépassa du coin de ma lèvre et je lui fit un clin d’œil. Il venait de me menacer là ? Moi ? Non mais sans blague. Déjà il n’avait pas vu à qui il avait à faire et puis il prenait des risques en se montrant à sa victime avant l’heure de sa mort. (Oui je sais moi aussi..mais moi j’ai le droit. Je suis Grell et puis zut vous êtes de son côté où du mien !)

Prenant le ton le plus mordant que j’avais en stock je m’avançais également, de manière à me placer devant le futur macchabé. Bon de cette manière il pouvait s’enfuir par la fenêtre mais bon s’il sautait il allait mourir quand même. Et puis je ne pouvais pas tout anticiper.

« Alors déjà, j’aimerai savoir quand est-ce que tu juges qu’il est trop tard. Parce qu’en fonction des personnes ce trop tard est différent. Par exemple pour moi il est trop tard depuis que tu es apparu dans mon champ de vision alors que pour toi il ne l’est pas encore. »

Je ris, rajustant le col de mon manteau. Comme il avait enlevé sa cape, ma faux ne risquait pas d’être abîmée par le tissu. Maintenant que nous étions face à face, j’avais hâte de voir ce qu’il allait me réserver.

« Et puis, ce n’est pas très gentil pour ce garçon que de l’appeler proie. Même si pour les dieux de la mort les humains ne sont que du bétail. J’ai toujours trouvé cette vision des choses extrêmement simpliste. »

Et voilà la bombe était lâchée. Tu sais que je sais. Est-ce que tu vas deviner que j’en suis ? Où alors tu vas paniquer ?

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
Alors comme ça il se rapproche de moi ? Peut être ne tient-il pas à son corps après tout, s'il finit en charpie ça ne sera pas de ma faute ! Enfin si peut être un peu mais bon, étant donné qu'il doit lui aussi être un shinigami je vais peut être y aller mollo ? En fait non, c'est pas mon genre, il finira à terre avec ses jolis vêtements rouge déchiqueté tout comme le reste. Ça m'offrira surement un joli spectacle à regarder, un petit shinigami en position de faiblesse, affriolant tout ça. Un sourire en coin se dessine sur mon visage toujours avec cette expression effrayante.

"Vois-tu, maintenant. Il est trop tard. Je vais bien m'amuser."


C'est ce que je pensais, d'après ses paroles il est bel et bien un shinigami. Donc je n'aurais pas à trop me retenir. Alors je m'approche à la juste limite de sa tronçonneuse pour ne pas être touché tout en croisant les bras, le regardant de haut, de toute façon vu sa petite taille je peux pas faire autrement.

"Petit rouge-gorge ça te vas ?"


Ce que c'est bon de se payer sa tête. Mais je dois avouer que ce surnom lui va bien, peut être devrais-je continuer de l'appeler comme ça, ce pourrait être distrayant d'en voir ses réactions.

Je passe un regard vers l'humain qui est en train de voir s'il peut passer par la fenêtre mais hésite beaucoup. Après tout s'il saute je n'aurais plus qu'à le ramasser si l'autre n'interférait pas.
Je repose mon regard sur le shinigami, impatient de voir ce qu'il pouvait bien me réserver, l'imaginant de bien des manières si je venait à réduire ce qu'il possédait en charpie, un joli corps fragile étalé devant moi... Hem, je vais taire mes idées sinon je risquerait de déraper dans d'autres choses.

Je place mon bras entouré de la chaîne devant moi juste au cas où il déciderait de m'attaquer soudainement, caressant la poignet de ma dague du bout de mes doigts avec une certaine tendresse... Oui, j'aime ma faux je n'y peux rien !

Enfin, je continu de le fixer, le dévisager sans aucune forme de gêne ou de panique, en fait... Il se déguise en femme ? Ou c'est son côté excentrique ? Ou les deux ? En tout cas il a l'air d'adorer le rouge. Je pense que ce soir le sang coulera à flots, alors il sera servit ! Sauf s'il préfère se délaisser dans la peur et fuir face à ma prestance et mes aptitudes au combat ? Ce serait marrant, j'aime quand mes adversaires veulent jouer à chat. Ça rend la chose bien plus distrayante pour moi, rien de mieux je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Rouge-gorge maintenant ? Le surnom aurait pu être joli s’il n’avait pas résonné dans ta bouche. Et oui je te tutoie maintenant, en tout cas dans ma tête. Parce que déjà on est de la même espèce et puis je ne vois pas pourquoi je te vouvoierai alors que toi, tu as l’air de prendre un malin plaisir à me rabaisser.

Déjà le regard et la posture. Oh !C’est bon là, je sais que je ne suis pas grand, pourquoi tu crois que je porte des talons ? Bien sûr ça fait des belles fesses et c’est hyper classe, mais ça fait aussi un mal de chien. Et sans ces talons et bien..je pense qu’ils seraient beaucoup à me regarder comme tu es en train de me regarder. Ce n’est pas que je n’apprécie pas ce petit jeu, cela me donnerai presque des idées..Mais bon c’est quand même ma victime que tu es en train de t’approprier et puis je ne suis pas une femme facile. Il ne suffit pas d’un regard et de quelques flatteries pour me mettre dans ton lit.

La tension qui émane dans la pièce vient de monter d’un cran. Ce qui me laisse rêveur. Un combat, vraiment ? C’est ce que tu attends de moi ? Mais je ne combat pas avec n’importe qui moi monsieur. Déjà parce que je ne suis pas n’importe qui, et puis il faut reconnaître que les sanctions qui m’attendent au bureau sont conséquentes. Alors il faut que le jeu en vaille la chandelle.

J’étirai longuement mes bras, en plissant à demi les yeux. Faisant mine d’étouffer un bâillement, je note mentalement la dague reliée à la chaine. Drôle de système, mais cela voulait dire qu’il était capable d’attaquer à distance. Dans ce cas, autant rester près l’un de l’autre, parce que face à son petit couteau, ma tronçonneuse sera beaucoup plus efficace de près.

« C’est bon tu as fini ? »

D’un coup, je me mes à courir dans la direction opposée, vers la fenêtre. Peut-être pour m’enfuir, finalement que ce soit toi où moi qui accomplissons le travail, peut-importe. Au final, je ne fais que prendre appuis sur le rebord de la fenêtre, petite pirouette arrière (avec mes longs cheveux autour de moi regarde comme c’est joli) et oh magie, me voici derrière toi la lame de ma tronçonneuse pointée juste dans ton dos.

Et maintenant, tu vas commencer à me prendre au sérieux où tu crois toujours pouvoir m’impressionner ?

« Nous ne nous connaissons pas encore assez pour nous attribuer des petits surnoms joli cœur. »

J’avoue, là j’étais assez fier de moi. Faut dire que cet enchaînement je le répète régulièrement et que je n’ai jamais eu l’occasion de le réaliser. Et dans un appartement en plus c’était assez compliqué. Du coup je me félicite intérieurement.

Du coin de l’œil, je surveille mon petit humain qui a fini par se laisser tomber contre le mur, la tête dans les mains. Trop lâche pour sauter, et trop intelligent pour se mêler de nos affaires. Peut-être qu’il ne mérite pas de mourir tout compte fait.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
Quand je le regarde gigoter comme il le fait j'ai bien envie de... Oh c'est pas une mauvaise idée ça, l'attraper dans mes chaines pourrait être amusant. Il s'étire et je ne bronche pas d'un cils, un regard indifférent où un joli sourire commençait à apparaître, un sourire légèrement psychotique...

Il court vers la fenêtre ? Je vois le genre. Du coup je vais glisser lentement ma chaine au sol pendant qu'il ne regarde que moi, comment regarder autre chose de toute façon ? Ah, il reviens, comme je ne suis pas surpris. Et il me menace dans le dos avec son arme ? Comme c'est intéressant. Je me met à rire, un rire amusé par ce qu'il venait de faire. Tu es tombé dans mon piège mon grand.

"Hahaha.... Comme c'est plaisant."


Puis sans prévenir je tire ma chaîne d'une main que j'avais glissé exactement où se trouve l'un de ses pieds. Ce qui eut pour effet de lui attacher la cheville et le faire tomber au sol.

"On va s'amuser je le sens."

Oui, je suis très amusé par ma bêtise et je vais le traîner dehors comme ça tiens. Alors je marche vers la fenêtre avec mon petit poids toujours attaché derrière moi. Puis je le tire jusqu'à moi pour ne pas l’abîmer tout de suite, d'un bras je l'enserre contre mon torse, sa tête non loin de mon épaule, de façon à ce qu'il ne puisse pas m'attaquer directement.
Je pose un pied sur le rebord et regarde l'humain terrifié.

"Si tu bouge je te retrouverais."

Un joli regard transperçant et je me met à sauter par la fenêtre avec une grande impulsion jusqu'à atterrir sur un toit d'où je saute aussi pour emmener le petit shinigami autre part sans relâcher ma prise d'un millimètre. Il est tout fin en fait, c'est plutôt amusant. Enfin, j'arrive dans un terrain où il n'y a personne et m'arrête là, posant mon regard froid sur lui et le lâchant sur le sol, qu'il tombe sur ses jambes ou non je m'en fiche. Puis je saute à quelques mètres de là en déroulant entièrement ma chaîne autour de moi. Puis je me pointe du pouce.

"Si tu me fais admettre ma défaite je te laisse l'humain, ah et... Personne ne saura rien de cette entrevue."


Après tout j'ai quelques bonnes relations alors tout pourrait s'arranger pour qu'aucun de nous n'ai à subir de blâme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Ah bah enfin, un sourire. Ce n’est pas trop tôt, je me demandais ce que jusqu’où j’allais devoir aller pour en arriver là. Pas si loin que je ne le pensais. Tant mieux.
Quand j’arrive derrière toi je sens que quelque chose cloche. Déjà tu n’as pas l’air impressionné le moins du monde. Alors que moi j’étais si fier de mon mouvement. Sérieusement tu aurais pu faire un effort parce que là, et bien tu m’as blessé. Sans compter la suite.

La chaîne d’abord, je la sens s’enrouler autour de ma cheville, je l’imagine ailleurs, mais je n’ai pas beaucoup de temps, je sais que je suis dans la merde maintenant. Un instant je me revois, bien des années plus tôt, face à Willy…mais tu n’as rien à voir avec lui. Rien du tout.

J’essaye d’attraper quelque chose, n’importe quoi. Même la main du type tiens qui semble abasourdi par la scène qui se déroule devant ses yeux. Peut-être voit-il cela comme une chance, une possibilité de s’en sortir. Moi ce que je sais, c’est que quand je reviendrai il sera mort et que du coup ce sera chiant de récupérer son âme. Bah oui quand le corps vient de mourir l’âme est désorientée et en général elle se laisse faire. Mais quand le corps est mort depuis un moment, ce qui va arriver puisque j’ai d’autres occupations pour le moment, l’âme se rebelle. Elle ne veut pas partir et c’est du coup plus compliqué.

Je jure entre en mes dents, sans que l’autre ne l’entende. Et je n’ai pas réussi à m’accrocher à quelque chose de suffisamment solide. C’est qu’il est costaud le rustre. J’ai juste réussi à me casser un ongle. Tu me payeras ma manucure je te le jure !
Viens le moment du câlin, je sais que je ne peux rien faire pour le moment, j’attends donc sans broncher. Je fais juste un petit clin d’œil à ma victime de ce soir. Désolé pour toi, tu mourras seul et sans gloire…

Enfin, lorsqu’il a fini de s’envoyer en l’air avec moi, il me relâche, sans délicatesse sur le sol où bien sûr je m’effondre comme un vieux tas de linge sale. Pathétique. Mais bon, j’aimerai vous y voir vous, trimballé à travers les toits sans connaître le moment où vous allez tomber. Je m’extirpe de mon manteau, qui s’était rabattu devant mes yeux et je le fixe. Comme ça, sans émotion. Un vrai poisson rouge. N’oubliez pas que je suis une actrice et que, si à cet instant je n’ai qu’une envie, il n’a pas forcément besoin de la connaître.

Lorsqu’il parle, je hausse un sourcil intrigué. Il ne veut pas que je m’écrase et que je le glorifie. Non c’est plutôt l’inverse…admettre sa défaite. Pff s’il me demande cela c’est qu’il est bien sûr de lui cet avorton. Je penche la tête sur le côté, laissant le silence s’installer.

Il m’a fait tout ce numéro juste pour..ça ? Comme si on ne pouvait pas se battre là-bas ? Levant les yeux et les bras au ciel, j’affiche un air déçu, et je le suis vraiment.

« Alors tu ne me connais vraiment pas. Bizarre. »

Je me mets en marche, tranquillement, comme si je ne venais pas d’être humilié par ce petit coq. Et je tourne lentement autour de lui, admirant son postérieur, son corps. Il est beau et il le sait. Mais visiblement ce que l’on dit est vrai, si le corps est bon, méfies toi de la tête…

Après avoir fait un tour complet, je hausse les épaules en soupirant. J’ai rapidement évalué la situation. Terrain vague, personne aux alentours pour l’entendre crier et supplier. La proposition est plus que tentante. Mais avant de répondre quoi que ce soit…

« Pour ta gouverne, je me fiche que Pierre, Paul ou Jacques soient au courant de cette « entrevue » comme tu le sous-entends. »

Ce disant, je m’éloigne de quelques pas, près à réagir au moindre mouvement.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
Alors comme ça on prend le temps de reluquer son futur bourreau avant de le combattre ? Bon et bien, fais donc, je sais ce que je vaux de toute façon et c'est plutôt plaisant de se faire observer de la sorte. De toutes façon je ne me suis pas gêner pour le faire pendant que tu t'es écroulé au sol, j'avais une magnifique vue sur tout ce que je voulais, néanmoins j'ai retenu ma main qui aurait voulu se déposer sur ce joli fessier, j'aurais peut être dû le faire ?

Croisant les bras avec ma chaîne au sol j'attend que tu ais finis de me tourner autour tout en te suivant du regard. Tes paroles sont hilarantes je trouve..

"Maintenant que tu le dis... J'ai cru apercevoir Monsieur Spear te crier dessus il y a quelques temps... Mais peut être que tu aime ça ?"


Bien sur que je fais allusion au fait qu'il dise en avoir rien à faire que quelqu'un l'apprenne. J'aimerais surtout savoir quelle sera sa réaction.
Il est vrai que j'ai dû l'apercevoir une ou deux fois et à chaque fois il se faisait sermonner du coup je n'y faisais pas attention, c'était inutile.

Maintenant que tu t'es éloigné nous allons pouvoir commencé n'est-ce pas ? Tu m'as l'air prêt. J’espère que tu seras apte à me distraire un peu au moins. J'attrape ma dague dans la main droite mais laisse l'autre extrémité suspendue à ma hanche, pour le moment. Nous verrons bien si j'ai besoin d'utiliser mon arme entièrement.

De mon autre main je me caressais la barbe en réfléchissant à ce que je pourrais lui faire au final... Le laisser avec quelques bleu ? De joli blessures béantes ? Lui déchirer ses vêtements ? Non non, si je fais ça je risquerais de déraper ! Mon regard glacial se pose sur lui et je me met à marcher dans sa direction, laissant entendre le tintement de mes chaînes se faire entendre comme pour annoncer l'heure du commencement. Le laisser attaquer en premier serait préférable si je veux observer ses compétences avant tout. Je ne suis pas suicidaire, enfin pas toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Bien, alors ça commence à te revenir. Peut-être que tu te souviendras avant qu’il ne soit trop tard que je suis le meilleur de la société pour tout ce qui est pratique. Mais ne t’en fais pas, si jamais tu ne t’en souviens pas, je saurai te l’apprendre.

Le problème avec ces jeunes, c’est qu’ils ont trop confiance en eux, ils se sentent forts, ils ont pu choisir leur jouet et ils pensent qu’ils sont invincibles avec. Et même si ton regard de glace me fait fondre comme neige au soleil, et qu’il attise mon envie de jouer les demoiselles en détresse, tu as piqué ma fierté. Alors les demoiselles attendront un petit moment. Pour l’instant nous allons danser.

Je ne réponds pas à ta provocation, je me contente de sourire, haussant les épaules. Si tu savais ce que j’aime tu t’en irais dormir dans les jupes de ta maman. Mais je ne veux pas que tu te sauves, pas maintenant. Je m’immobilise, à une distance respectable. Ici je sais que tu ne peux pas m’atteindre avec ta chaîne. A moins qu’elle ne soit encore plus longue que ce que tu m’as fait voir tout à l’heure…mais une chaîne trop longue peut aussi être source de handicap.

Ta dague dans une main, j’avoue que tu fais très chevalier comme ça au clair de lune. Un grand romantique, je te vois parfaitement avec une rose dans la bouche, le torse dénudé en train de…bon allez on va se bouger un peu. J’avais d’autres choses de prévues pour ce soir.

Je m’élance donc vers toi, la lame de ma faux tendue devant moi dans le but de te percer le ventre. Un peu radical certes mais bon, je n’ai pas envie de faire dans la dentelle. Arrivé à quelques centimètres de toi, je prends appuis sur une roche et je saute sur le côté, ajustant mon équilibre avec les bras et ma faux qui vient amoureusement te caresser la joue et faire couler quelques gouttes de ce liquide carmin que j’affectionne tant.

Me voici maintenant sur ta gauche, mon arme devant moi.

« Je me demande ce qui se passerait si jamais ma lame venait trancher ton petit bijou.. »

Ce disant, je te fixe, je n’ai toujours pas l’air de te prendre au sérieux. Et l’on peut voir au fond de mon regard une touche d’espièglerie. Et maintenant…tu vas faire quoi ? Me tuer ?

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
C'est ça, viens jusqu'à moi mon petit, on va rudement s'amuser vu ce que tu viens de faire à mon visage. Le sang coule de ma joue et avant de faire quoi que ce soit, oui car même quand tu t'es élancé je n'ai pas bouger d'un centimètre, je passe ma main sur le liquide rouge qui découle de la blessure que tu viens de me faire.. Une bonne quantité se trouvant sur le bout de mes doigts, je les porte jusque devant ma bouche en te regardant du coin de l’œil.

"Tout dépend de quels bijoux tu parle..."

Je sais bien des quels tu parle mais si tu fais ça je n'aurais plus rien à faire de ma vie si ce n'est me plaindre que je suis en manque ! Je sors donc lentement ma langue puis en donne un bon coup sur le sang de ma main avec un joli sourire limite effrayant avant de te faire face.
Je repose ma main le long de mon corps, sais tu que ma chaîne contient une technique qui me permet de la bouger sans la toucher ? Enfin pour ça il faut que je ne bouge pas alors.. C'est le moment non ? Haha.. En réalité je la contrôle tellement bien qu'en un petit coup je peux l'enrouler autour de n'importe quoi.

Je m'approche en frottant ma dague contre la lame de ta faux, très près d'ailleurs, tu peux sentir mon souffle sur ton front n'est ce pas ..? Mais ce n'est qu'une diversion, la chaîne de ma Death Scythe vient d'enrouler la lame de la tienne et se resserre dessus tel un serpent afin que tu ne puisse pas t'en servir pour le moment. C'est amusant de voir que durant quelques bonnes secondes tu ne pourras rien en faire si ce n'est.. taper avec ? Ce serait rustre de ta part...

"Mais si c'est ce que je pense ce serait dommage pour toi, on ne pourrait plus s'amuser..."


Bien sur que je ne précise pas ce à quoi je pense sinon il n'y aurait aucun mystère et.. Faire travailler ses méninges c'est marrant, c'est tout. Tenant ma dague, lame vers le petit doigt, je lui entoure la nuque de mon bras tout en le menacant avec, la pointe sur sa carotide. Pour le moment je suis calme, on verra ce que ca donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Hmm alors comme ça on est sadique, on aime bien le sang? Tu sais que tu commences à me plaire toi? Même si tu es sûr le point de me tuer. Mais en auras tu seulement le courage? Où alors c'est juste de l'esbrouffe, comme beaucoup.

Rapide, je ne peux le nier. Je sens la morsure du métal froid contre mon cou, et je ne peux réprimer un petit frisson. De la peur? héhé, non loin de là, mais bon, tu es trop jeune et trop prude pour comprendre. Et puis, il est bon que chacun garde ses petits secrets.

Je sens ton souffle chaud sur mon corps, j'entends ma faux, si chère à mes yeux gémir. Pour l'instant, elle est hors d'usage, et il est hors de question que je prenne le risque de la briser. Elle vaut bien plus que toi. Et même si la perspective d'une petite partie de plaisir est vraiment très alléchante, je passe mon tour.

Calmement, je calque ma respiration sur la tienne, je pourrai presque m'endormir là, dans tes bras. Mais cela serait trop facile, et tu risquerai de prendre la grosse tête. Je finis par remuer la tête doucement, de gauche à droite. Mes épaules remuent lentement, de loin on pourrait croire que je sanglote. Mais il n'en est rien, en réalité, je glousse. Bon comme une poule c'est vrai, j'ai beau m'entraîner je n'arrive pas à rire avec classe et élégance. Un jour peut-être.

"S'amuser? mais nous ne sommes pas là pour ça voyons..."

Et maintenant? J'ai le choix entre attendre sagement que tu me tranches la gorge, me défendre avec ma faux avec le risque qu'elle ne se brise où alors te repousser avec le risque de me faire trancher la gorge. (quoi je l'ai déjà dit?)

Bon..alors quitte à mourir. Je me frotte lascivement contre toi, sans plus me soucier de ton petit canif. Après tout, si tu me tues, c'est toi qui te retrouvera devant la justice des shinigamis et croit moi, ce n'est pas une partie de plaisir. Finalement, je lève mon genou et je te donne un grand coup dans..l'estomac. Je ne suis pas une brute. Et comme tu l'as si bien dit..même si les bijoux de famille permettent facilement d'éloigner un homme, les tiens peuvent toujours servir.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн


Dernière édition par Grell stucliff le Sam 7 Jan - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
Le fait que tu glousse me donne encore plus envie de jouer avec toi c'est fou... Tu dois bien être le premier à ne pas trembler devant moi c'est peut être pour ça que tu excite mon envie de te découper... Ou de te pr... Hem... Je suis en service, je ne peux pas me permettre ce genre de pensées !

Tu as peut être raison nous ne sommes pas là pour ça mais... Tu me fais envie... Te trancher la gorge et sentir ton sang couler sur ma main.. Non, ce serait trop cours, je veux te voir supplier d'être épargné.. Là je serait surement rassasié et ne finirais pas trop mal devant les Shinigami pour t'avoir amoché bien affectueusement...

Ah... Voilà que tu te frotte sur moi pour ne rien arrangé, juste au moment où une jolie goutte découla de ta délicieuse gorge. Je pense que tu as dû sentir que ma main s'est crispé sur le manche de ma dague, je suis frustré que tu ne fasse rien pour arranger cela, je vais vraiment finir par... Oh.. Trop tard, le plus haut bouton de ta chemise vient de sauter juste avant que je sente une bonne douleur dans mon estomac.
Je crois que c'était une bonne solution pour me ressaisir donc je dois te remercier. Enfin bonne solution je suis plus très sur, mon regard se fait bien plus glacial mais une lueur joueur s'y transcrit nettement.

"J'ai changé d'avis. Tu vas me servir de jouet..."

Une voix plutôt agréable mais ferme à la fois. Tu as compris que maintenant je ne te lâcherais plus ? Du tout ? Ou du moins pas tant que j'aurais pas eu ce que je désire de ta personne. S'humecter les lèvres... C'est pas très bon signe pour toi ça...

En reculant à cause de ton coup, j'en donne un violent dans ta main tenant ton arme tout en tirant sur la mienne afin de l'éloigner de toi. Bien sur si tu la lâche je ferais de même, ça ne serait pas drôle si j'ai une arme et pas toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Dommage, j’avais bien calculé mon coup mais je n’avais pas prévu que mon bouton n’allait pas tenir le choc lui. C’est qu’ils sont susceptibles les boutons. Un rien les fait sauter…Et puis me voilà toute débraillée du coup. Ce n’est pas ce que l’on fait de plus classe. Après je dois reconnaître que je ne suis pas vraiment en mode séduction là. Du coup un bouton de plus où de moins ce n’est pas forcément cela qui changera le cours de la soirée. En tout cas pour moi.

Et puis j’ai d’autres chats à fouetter. Tu m’as fait mal. Vraiment. D’ailleurs j’en chouinerai presque. Qu’est-ce que ces manières ? On ne frappe pas une lady ! La génération actuelle perd vraiment toutes ses valeurs, il faut tout reprendre à zéro. Et…je n’ai aucune envie de m’occuper de ton éducation. Fallait mieux écouter tes parents et puis voilà.

Sur le coup j’ai bien envie de te laisser en plan, pour t’apprendre les bonnes manières. Hop hop hop trois petits bons et je disparais. Rentrer au bureau  tranquillement en savourant l’image de ton visage (furieux ? Déconfit ?) Lorsque tu verras que j’en ai eu assez de toi. Mais ton petit commentaire m’empêche de choisir le confort de la retraite.
Jouet ? Moi ? Non mais tu m’as pris pour une de ces donzelles qui traînent les rues ? Ah cette idée, je grince des dents, un bruit plutôt désagréable. Je laisse tomber volontairement ma faux, pas question de l’abîmer avec ta vile personne. Je relève le menton et je lâche d’un ton dédaigneux.

« Tu me prends pour quoi là ? Je ne suis pas une chose. Et toi et moi ça ne risque pas d’arriver mon petit…. »

En parlant je me frotte la main, j’aurai un hématome demain. Enfin…j’en aurai plus qu’un à voir. Je m’approche à nouveau de toi, très très près, collant presque mon nez contre le tien. Et oui, je n’ai pas d’arme, je viens de me faire à moitié égorger et pourtant je reviens à la charge. Je souffle contre ton visage avec un rictus méprisant.

« Même si tu es plutôt beau gosse…il y a quelque chose de pourri chez toi. »

Je pose ma main contre ta joue, peut être que tu vas en profiter pour me casser le bras. Mon doigt glisse lentement le long de ta pommette et finalement, je t’administre une gifle magistrale. Si tu m’en a laissé le temps…. Ça c’est pour le jouet, non mais !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
Je t'observe bien attentivement, ta réaction laissant limite entendre que tu es vexé me donne envie de continuer... Ce n'est pas bien, si je continu à partir vers ce coté de moi qui se plaira à recommencer des choses bien pires je risque de ne pas être très bien reçu par Mr.Spear. Mais c'est tellement appréciable...

J'ai peut être frappé ta main un peu fort j'en suis navré, enfin c'est ce que j'aimerais m'entendre dire mais nous savons bien maintenant que ce n'est pas vrai, bien qu’abîmer ton corps serait fort regrettable, je devrais être plus doux.
Mais le fait que dise que ça n'arrivera jamais me fait lentement hésiter. Je continu de plus belle ? Ou je tente de me calmer ? Dur décision...

"Je n'en attendais pas moins..."

Oui, car si tu te laisse faire je n'irais pas au bout, c'est lassant de jouer avec quelque chose qui ne vous amuse pas.

Voyant que tu te rapproche sans gêne, je décide de lâcher mon arme à terre, je ne voudrais pas avoir un avantage vis à vis de toi, tu pourrais encore servir.
Mais c'est que tu te rapproche beaucoup dis moi... J'aurais presque envie de... Te croquer le nez bien sur. Mon nez effleure le tiens et ton souffle se mélange au mien, ce serait presque beau. Suivit de joli mots doux, en fait je crois que je t'apprécie. Le pire c'est que je ne bouge pas, je te laisse faire même si je ne m'attend à rien de gentil par la suite. Et j'ai eu raison. Ta main qui me caressait la joue vient de la heurter. Mon visage tourne sur le côté sans faire vaciller mon corps. Néanmoins j'ai très rapidement attraper ta main juste après ça, c'est fou comme tu es tout maigre. Un sourire en coin je te répond.

"Certes. Je devrais peut être t'empêcher de bouger..."

Ces paroles furent suivit d'un petit silence limite oppressant.

"Tu crois que tu aimerais la façon dont je traite les femmes qui tombent entre mes mains ?"

Il m'arrive d'être doux, mais quand je ne le suis pas elle deviennent folle et ce pas qu'en regardant mon joli minois si tu vois ce que je veux dire. Dans le même temps j'attrape ta deuxième main, les bloquant dans ton dos avec une simple clés de bras. J'aimerais tellement jouer avec toi mais.. Je me reprend petit à petit donc il serait peut être plus judicieux de finir mon travail avant tout. Car d'après ce que je sais il me suffira de te chercher là où tu es censé rentrer, tout comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Ouch..peut-être que j’aurai du réfléchir à deux fois avant de me lancer dans cette aventure. Parce que cette fois-ci j’ai trouvé mon grand méchant loup mais je n’ai aucun prince charmant à l’horizon. Et tout le monde sait que les conte de fée ne finissent jamais bien. Enfin..pour les petits chaperons.

Sauf que moi je ne suis pas un chaperon, et j’ai toujours eu un faible pour les grands méchants. Même si je reste sur mes positions en affirmant que tu n’es vraiment pas mon type. Je vais aimer te dresser et te mater, mais n’espère pas m’avoir dans ton lit.
Me voici coincé, contre toi, les bras dans le dos. A part me servir de mes jambes pour un nouveau coup de pied je n’ai pas beaucoup d’options. Du coup j’opte pour le bavardage, parfois ça peut aider à débloquer une situation.

Je penche la tête sur le côté, faisant mine de réfléchir à ta question. Comment savoir ? Chaque personne à une idée précise de comment elle voudrait être traitée et de comment les autres devraient se comporter. Et quand on y regarde de plus près, il n’y a pas une seule personne qui ait les mêmes opinions là-dessus. Par exemple moi, j’adore quand on me brutalise mais seulement il y a des règles, des choses à ne pas faire.

Finalement j’opte pour une réponse narquoise, gardant un petit sourire impertinent.

« Je n’ai aucune idée de la façon dont tu agis avec les femmes. Et tu fais ce que bon te semble. Mais ne me compare jamais à qui que ce soit. Tu ne sais rien de moi. »

Frivolement je lui tire la langue en gigotant. Je m’attendais à plus de réaction face à la gifle mais bon j’ai dû te surestimé. Pas grave, au moins tu n’as pas touché à mon visage. Je me vois mal expliquer à William pourquoi sa plus grande fan est amochée.
Je finis par soupirer, me tortillant pour t’observer. La position n’est pas des plus confortable tu sais, alors soit tu agis, soit tu me laisses.

« Au fait…je pense que notre victime de ce soir est morte maintenant. Donc soit son âme va se balader dans la ville, soit une bande de shinigami va se pointer. »

Sous-entendu nous ne resterons pas seul bien longtemps. Et puis ils vont finir par se rendre compte qu’ils ont foiré là-haut et qu’ils nous ont mis la même mission. Ce qui va forcément pousser les autres à venir voir pourquoi nous sommes si longs. (Enfin, peut-être qu’ils ont fait des paris sur celui qui rentrera en vie aussi..c’est déjà arrivé lorsque je me suis retrouvé face à certains shinigami….).

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Signe : Balance Signe Chinois : Chien
Messages : 23
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 23
Localisation : Dans un canapé.
avatar
"Tu as peut être raison... Tu es unique pardonne ma maladresse."

Evidemment c'est un peu une moquerie mais je suis en grande partie sérieux, je n'ai jamais vu de personne aussi... Visible et excentrique que toi, comme ce genre de jouet qu'on voit en vitrine et qui nous tape à l’œil, ceux qu'on a tant envie d'avoir. Tu me fais un peu le même effet, mais devrais-je te le montrer pour autant ? Tu risque de prendre la grosse tête et te faire encore plus désirer... J'hésite.

Dans tout les cas je ne te lâcherais pas pour autant, enfin pas tout de suite. Ces paroles à propos de l'humain me laisse aussi entendre que tu voudrais que je te lâche. Du coup j'approche mon visage du tiens, extrêmement proche, mon souffle se répercute sur tes lèvres qui me paraissent bien appétissantes.

"Son âme n'est pas un problème, ce qui me taraude c'est Qui va l'avoir."

Je recule alors mon visage à contrecœur, j'aurais bien possédé ces jolies lèvres moi. Enfin, de toute façon tu ne peux rien y faire, tu es bloqué contre mon torse maintenant et j'hésite même à te plaquer au sol, d'un côté pour t'avoir à ma merci et de l'autre... Pour que nos collègues qui risques d'arriver te vois dans cette posture. Ça me fais sourire, je devrais vraiment faire cela. Mais je ne veux pas de blâme... Dur de choisir, le plaisir ou le travail ? Aller... Juste un petit écart dans mon travail ça ne ferait rien ? Bien sur que si ! Ce serait gênant ! Aah... L'inconvénient d'être accro à certaines choses, je ne sais pas quoi choisir.

Hm... J'ai bien une idée, et si je te laissais pour cette fois mais que la prochaine, je n'hésite pas ? Les circonstances ne seraient pas les même mais au moins je n'aurais pas à choisir.
Je soupir en te regardant.

"Ce serait dommage que nos collègues te voient dans cette posture..."

Sur le coup, je te lâche doucement avant d'aller ramasser mon arme, me penchant en avant sans être gêner par le fait que je tend mon derrière. Je me redresse ensuite en enroulant la chaîne autour de moi et te jette un regard avant de marcher en direction de l'endroit où l'humain est censé être mort.

"Je te retrouverais de toute façon..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥♥†мαîтяє ѕнιηιgαмι†♥♥
Contenu de ton sac: : Maquillage, tronçonneuse, ciseaux, papier et crayons
Messages : 3613
Date d'inscription : 04/05/2011
Localisation : Sur les toits, ou dans ton lit ~

Feuille de personnage
relations ♥:
avatar
Unique ? Hé ben ce n’est pas trop tôt. Il était temps que tu t’en aperçoives. Mieux vaut tard que jamais comme on dit. Et du coup vu que je suis unique tu vas faire quoi ? Te plier à mes quatre volontés ? Mmh…arrête de rêver Grell, ça n’arrivera jamais.
Je me laisse faire, poupée de chiffon. Parfois il faut savoir baisser les armes, attendre le bon moment. Tout est une question de moment m’avait-dit une personne chère un jour. Et pour l’instant ce n’était pas le moment. Je sens ton souffle proche de moi, il vient me chatouiller les narines. Un court instant une envie folle me prend de pointer le bout de la langue pour la poser sur ta bouche, juste comme ça, pour voir ce que tu ferais. Mais je m’abstiens, je ne suis pas une fille facile.

Qui va l’avoir ? Si tu en es encore à tergiverser sur ça c’est que tu as un sérieux problème. Je te la laisse volontiers moi l’âme. Déjà parce que l’effet de surprise est parti en fumée et puis moi, ce qui m’intéresse, c’est le moment de la mort, cet instant où l’on voit la dernière lueur d’espoir (parce que même quand on c’est que c’est foutu on ne peut s’empêcher d’espérer), qui s’éteint d’un coup, comme on souffle une bougie. C’est de pouvoir discuter un instant avec la grande faucheuse. C’était ça le sel de mon travail, ce qui faisait que je continuais de bosser chaque jour malgré la paperasse qui devenait de plus en plus envahissante et les contraintes de plus en plus oppressantes.

Un cadavre froid et une âme perdue…très peu pour moi.

Je me contente donc d’hausser les épaules, sans répondre. J’entends des bruits au loin, j’ignore si ce sont des collègues venu terminer le boulot où alors des humains qui viennent de découvrir le corps. Je ne sais pas ce qui serait le mieux…dans tous les cas on ne peut pas me blâmer pour une fois. Ce n’est pas moi qui ai merdé.

Brusquement je ne sens plus la chaleur de tes bras. C’est que j’étais bien moi en fait là-dedans. Il faisait bon et sentir battre un cœur contre le mien était assez apaisant. Du coup je me sens un peu vide et déboussolé lorsque tu me repousses. Les collègues ? Tu n’es donc pas au courant de toutes les rumeurs qui courent sur moi…Renseigne toi un peu et on verra lors de notre prochaine rencontre si tu te comporteras de la même manière.

Tu ne te préoccupes plus de moi. Je ne t’intéresse probablement plus déjà. Je t’observe et ne résiste pas à l’envie de te donner une petite claque sur ton postérieur. Allez, tu me l’as tendu exprès avoue… Je recule quand même à une distance respectable, pour éviter un ultime mauvais coup et j’écoute ce que tu as à me dire. Tes dernières paroles ?


"Je te retrouverais de toute façon..."


Je ne peux m’empêcher de pouffer. Forcément, on bosse au même endroit et je suis une légende. Tu crois que je vais me cacher en entendant ça ? Où pire que je vais t’attendre ? Bon, allez à moi de sortir une très jolie phrase de fin.

Prends garde que ce ne soit pas moi qui décide de te retrouver. »

Un petit clin d’œil assorti d’un bout de langue qui pointe entre mes lèvres closes et le signe de la mort en guise de salut. Et me voilà disparu dans la nuit.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

єνєη ιƒ ι'м ℓιкє тнιѕ , ι'м ѕтιℓℓ тнє вυтℓєя σƒ тнє ∂єαтн
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://au-pays-des-contes.forumactif.org/
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Qui obtiendra ce petit être..? [Grell]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit craquage mais bien ciblé !
» L'histoire de petit Louis
» petit morceau de tendresse
» Un petit écureuil très curieux...
» Un petit coucou !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~† kuroshitsuji †~ :: RPs :: Londres et ses alentours :: Rues-